Jeudi 2 Septembre 2010: autant en emporte le vent

image

image

image

image

image

image

image

Et oui, comme le dit le titre, aujourd’hui, y’avait du vent! Heureusement, il soufflait dans la bonne direction: vers où j’allais, en descendant le Saint Laurent.

Avertissement: passage geek de vélo à venir.

C’est vers 8h que j’ai pris la route ce matin. Je constate vite la chance que j’ai: même sans pédaler, j’avance! Le panneau indique Rivière du Loup à 171 km. Un peu ambitieux comme objectif. Mais pas irréalisable: avec la petite brise, je carbure entre 30 et 45 de croisière. Ça roule en tabarnac, comme dirait l’autre!

C’est donc sans grande difficulté que je roule mes 60 premiers kilomètres…avec un joli 32.7 km/h de moyenne sur la première heure! Jamais roulé aussi vite.

(Fin du passage geek…quoique)

À un moment, petite halte pour un point de vue sur le fleuve. Deux motards sont là, on jase un peu, en anglais dans le texte. Ils arrivent de Toronto et vont en Nouvelle-Écosse. 900 km hier, 800 aujourd’hui. Heureusement, ils ont des Goldwing, ce genre de moto où on peut dormir tellement c’est confortable.

Pendant ma jasette avec les motards, je vois passer un rouleur…et je me dis que zut, j’aurais pu l’accrocher si je m’étais pas arrêté. Ce n’est que partie remise…

Quelques kilomètres et barres tendres plus loin, un bruit bizarre, style quelque chose qui frotte dans la roue, me pousse à m’arrêter. J’ai bien fait: le bruit, c’était de l’air qui sortait de mon pneu avant!

Première crevaison de mon voyage, donc. J’ai dû rouler sur un bout de verre, ou truc du genre, parce que le pneu est quand même pas mal entaillé. Au moment où je me demande que faire, un cycliste arrive. Tiens donc, c’est le rouleur de tantôt!

Il me conseille de garder mon pneu, sa structure semblant encore correcte. Jasette habituelle: d’où on vient, où on va, quand. Il a un vélo de triathlète, et a déjà fait des double Iron Man (7.6 km de nage, 360 de vélo, 2 marathons!). Il ne semble pourtant pas dans son premier demi-siècle: total respect! Par contre, il doit rouler, lui doit être 50 km après Rivière du Loup dans l’après midi! Bonne route!

Je finis mon changement de tube, après regonflage à 115 psi, le pneu semble tenir. On the road again!

Quelques dizaines de kilomètres plus loin, 3 cyclistes sont arrêtés à un carrefour et piquent-niquent. Parmi eux, le rouleur, et un couple en tandem, qui en est à son 85ème jour de voyage depuis la Colombie Britannique, la province canadienne la plus occidentale.

Jasette, jasette, et J. le rouleur va repartir. Je lui propose donc qu’on roule ensemble! Ça le fait, on roule bien, pas mal vite puisqu’il y a encore du vent. On jase, on roule, on jase, on roule. Il est vraiment trop cool, et impressionnant. Il a 62 ans mais est hyperactif, triathlon, ski de fond, etc, etc. Depuis qu’il est à la retraite, il a un agenda, tellement il fait de trucs. Conseiller pédagogique avant la retraite, il a élevé des lamas, fait de la photo, déshydraté lui même ses propres plats. Il roule sur un Kuota en carbone, mais a aussi un Trek 520, et part bientôt en Nouvelle-Zélande avec sa blonde. Il est trop drôle, a des tas d’histoires à raconter…

Bref, vraiment une super rencontre. Une vingtaine de kilomètres avant Rivière du Loup, il me dit qu’il y a un petite microbrasserie un peu plus loin et m’invite à prendre une bière. Avec joie! Après ça, il roule, alors que moi, je vais faire trempette dans l’étang, et donner à manger aux moustiques. Salut J., vraiment content de t’avoir rencontré!

Je repars quelques minutes plus tard de la microbrasserie, et sur qui je tombe..? Le couple tandemisé de tantôt! Rythme bien moins intense qu’avec J., admiration du Québec, etc.

Je laisse mes compagnons pour m’arrêter chez un producteur de charcuterie bio. Je craque: 3 saucissons, cretons, rôti froid, oeufs…je m’en sors pour 45$. Mais c’est d’la bonne.

À tout hasard, je demande au gars s’il connaît pas un endroit où je pourrais camper. Évidemment, il me parle du camping local…je lui fais comprendre que c’est pas ce que je cherche, et là, il me propose…l’arrière de sa propriété, avec vue sur le fleuve! Le rêve…

Petit bémol: les MOUSTIQUES! J’en avais jamais vu d’aussi voraces. Les saloperies m’ont harcelé pendant que je faisais la bouffe et mangeais, m’ont même piqué à travers DEUX T-shirts! Je pensais être tranquille protégé par Hubba, mais si je mets le bras contre la moustiquaire, je peux me faire piquer à travers! Jamais vu ça, je vous dis.

Bref, je suis bien installé quand même. Un timelapse du coucher du soleil a été shooté, mais je sais pas si ça donnera grand chose.

Pour finir, les stats! 156.45 km en 5h44, soit 27.3 de moyenne. C’est pas moi, c’est le vent, et J.!

Demain, chill à Rivière du Loup.

Oh, et au fait, merci pour vos messages et commentaires, ça fait vraiment plaisir.

Cheers!

Publicités
Cet article, publié dans Français, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour Jeudi 2 Septembre 2010: autant en emporte le vent

  1. Cath dit :

    tout est palpitant, on en redemande !
    Hier on a tout suivi sur google earth à vol d’oiseau, on s’est dit
    mais c’est loin, ça, Rivière du loup !
    Eh vouai, il y est arrivé , ça alors !

  2. fboud dit :

    il y avait un polonais dans le journal qui allait où le vent le poussait…
    récemment j’ai crevé un pneu de l’iveco en roulant sur un bout de cannette jeté par un, disons-le, connard… Tu as des emplâtres, des rustines fortes?
    On peut le dire, ça manque pas d’espace, ces contrées… Manger le bitume à moto, tu t’engourdis! et tu t’fais pas grandement apostrophé par les passants.
    j’ai vu un mec qui voyageait en roller! un sac au dos, entre Fresnoy et Bohain…
    A la sortie de Bohain, il aura peut-être plus de roller…
    question intendance, c’est pas le désert, ça rassure.

  3. bouderlique dit :

    Salut Rémi.
    Quand je lis que tu trouves du saucisson bio et que les douaniers ont bloqué les miens…Ton journal quotidien, ça nous change. Bonne route et à la prochaine.

  4. Guillaume dit :

    très belle photo du fleuve ici, où il commence à s’agrandir, avec le charlevoix de l’autre coté. Ah, le Kamouraska- Bas-St-Laurent!

  5. Ping : Mardi 16 Novembre 2010: va y avoir du sport (a.k.a. « le jour le plus long ) (Gaillard > Lyon) | «ARémica

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s