Dimanche 5 Septembre 2010: le vent nous portera (Pointe-au-Père > Les Méchins)

image

image

image

image

image

image

image

Réveil relativement tardif (~6h30). Première satisfacion de la journée: il ne pleut pas! Je mets le nez dehors et vois que le ciel est…par endroit bleu. Un bon gros vent secoue les arbres alentour. Un petit coup d’oeil vers la route…wouhouh, ça souffle dans la bonne direction!

Opération séchage avant tout, j’étends toutes mes affaires, et Hubba. Réparation de chambres à air et déjeuner solide pendant ce temps.

Tout finit par être à peu près sec, je remballe. Hum, le temps se couvre, de la bruine se pointe. C’est bon, tout est remballé, et l’équipement imperméable sec, prêt à se faire mouiller!

On the wet road again…

Je ne m’étais pas trompé: le vent est bien dans le bon sens! Sur la 132, je carbure, et un peu moins dans les petits détours, normal.

Je roule un petit moment sous la pluie. Je croise une auberge avec accès internet: je le squatte pour envoyer mes conneries. Je check mes mails et autres e-bidules.

Allez, on repart. Il pleut encore? Boarf, m’en fous moi. Le vent me porte, de toutes façons.

Au bout d’un moment, le temps se découvre. Je me mets à voir mon ombre! Wouhou! Quoi?! Qu’est-ce que cette sensation bizarre? Il y a un problème quelque part…ah bah voilà, c’est ça! IL NE PLEUT PLUS!! Alleluihawakbarh.

Par contre, le vent, lui, est toujours là! C’est la fête. J’ai l’impression d’être tranquille à 15 km/h, alors que je vais 2 à 4 fois plus vite! (Oui oui, 60 à l’heure sur du plat en vélo de 50kg…le délire). Encore jamais roulé aussi vite. Comme la route est belle, mais quand même longue et monotone, autant en profiter!

Avec quelques pauses photos-beurre-ramassage de pommes-achat de bouffe, j’arrive quand même vite à Matane. J’ai quelques courses à y faire: le plein de fuel à réchaud, la poste, acheter du produit à lentilles, faire graver des DVD, faire checker la chaîne de Trekounet… Seulement on est en région, pas mal de trucs sont fermés le dimanche. (En Europe je vais devenir fou!) On oublie la chaîne et les DVD…à la place, j’achète un croissant et trois plaques de Cadbury.

Je passe une heure chez Canadian Tire, comme à chaque fois que j’y vais (ils ont tout là-bas, c’est fou). J’en ressors avec trop de naphte pour mes besoins et leur rends le bidon à moitié vide, en leur disant de le donne à la prochaine personne qui, comme moi, n’en a pas besoin d’autant.

Petit tour dans Matane vite fait…Saint Anne des Monts est à un peu plus de 70 km, je me dis qu’avec ce vent, si les conditions se maintiennent, je peux y être avant la fin de la journée. Let’s hit the road!

J’enchaîne rapidement un peu plus de 20 km. Seulement voilà, la route change un peu de cap (regardez la carte!) et les rives du fleuve sont de plus en plus vallonnés. Pas envie de me tuer à la tâche…je fais un peu de vélo, puis je m’arrête à une halte routière. Il y a là un mobilhome-cantine à vendre…et derrière, un espace abrité juste assez grand pour Hubba, Trekounet et moi. Il y a l’eau courante, les toilettes, et même de l’électricité. Bon, c’est un peu près de la route, même tout près, mais il y a peu de trafic en ce dimanche soir. Allez hop.

« Abendbrot » (hum, je connais plus l’orthographe…la honte) de fous avec chcouic chcouic, chcouic chcouic aux poivres, tomate, saucisson, cretons, baguette, camembert, autre fromage dont le nom m’échapppe, pomme, Cadbury® Fruit© and Nut™.  (Dites le si c’est con que je dise ce que je bouffe!)

À propos de bouffe, aujourd’hui, j’ai acheté:
-du chcouic chcouic
-du chcouic chcouic aux poivres
-du camembert
-un autre fromage
-une miche de pain blanc
-des tomates
-du beurre d’érable
-du jus d’ananas
-trois plaques de chocolat
-un croissant
-une baguette
Je le redis et le revendique: ride to eat, eat to ride.

Aujourd’hui, 140 km à 28.1 de moyenne, soit 4h59 de route. 65.2 de max. Vive le vent!

Je suis dehors et la fraîcheur engourdit mes doigts…ça tombe bien, l’article est fini.

Demain, Cap-Chat, et la seule éolienne à axe vertical industrielle ayant jamais fonctionné au monde!

Cheers!

Ah oui, j’allais oublier, je vous conseille de ne pas aller derrière la cuve à gaz de l’église de Pointe-au-Père avant…disons fin Septembre. : D

Publicités
Cet article, publié dans Français, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Dimanche 5 Septembre 2010: le vent nous portera (Pointe-au-Père > Les Méchins)

  1. Cath dit :

    Tu pourrais nous décrire un peu le pays ?
    y a encore des amérindiens par là ? forêt ? champs ? vergers ?

    • zboud dit :

      Pas en Gaspésie apparemment. Les photos décrivent pas le paysage? :D

    • Guillaume dit :

      Concernant les Amérindiens:
      En gaspésie, seul les Micmacs sont toujours présents, mais du cotés sud, donc dans la Baie-des-Chaleurs. Les Malécites, membres d’une petite nation amérindienne, possèdent des terres mais ne les occupent que très peu. On y décèle cependant beaucoup de caribous des mers….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s