Lundi 6 Septembre 2010: la Gaspésie, c’est beau en ostie. (Les Méchins > Sainte-Madeleine-de-la-Rivière-Madeleine)

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

J’ai pas inventé le nom, c’est le vrai! C’est fou hein? Ça doit être poour ne pas confondre avec une autre sainte…

Je quitte mon camping sauvage tout confort ce matin vers 8h…il fait beau! Direction Cap-Chat, à quelques kilomètres de là. Là-bas se trouve la seule éolienne à axe verical à échelle industrielle au monde. J’apprendrai lors de la visite qu’il s’agit là d’un design et d’une fabrication entièrement québécois. Chapeau le Québec.

Quand je quitte mon camp, il vente encore pas mal…d’ailleurs, il fait plutôt frais, avec ce vent: je me munis de mon merveilleux maillot manches longues.

Au détour d’une côte, un tas d’éoliennes surgit à l’horizon. Parmi elles, la fameuse méga-Darrieus! Wouhou!

Quelques kilomètres plus tard, j’arrive au centre d’interprétation qui propose les visites guidées de la machine. Évidemment, pas de montée au sommet au programme. Je raque quand même les 12.50$ pour la visite guidée…qui vaut bien le coup. D’abord, petit historique du truc, plutôt bien expliqué et tout, cool. Ensuite, on va sur place! Pas mal de blahblah sur les autres éoliennes du site, des « petites » Neg-Micon 750 kW/48m…puis on rentre dans le monstre. C’est vraiment une belle machine. Pas très rentable ni viable (normal pour un prototype…mais c’est aussi intrinsèque à la technologie employée…bref!), mais un chef d’oeuvre d’ingénierie quand même.

Le guide est trop drôle. Un papi québécois avec des dents toutes neuves, qui fait plein de blagues et tout, une vraie pièce de théâtre ambulante.

Je sors de la visite vers 11h30, en ayant acheté 6 cartes postales 10$…

Il fait vraiment frais en redescendant vers la 132…je fais péter l’imper pour survivre. Petite bouffe dans une halte routière, abrité du vent par un petit kiosque. Le tout avec vue sur la mer…comme tout le reste de la journée, d’ailleurs!

J’avale ensuite les kilomètres: le vent est avec moi. Pas mal de côtes à franchir aussi. En gros, le littoral est vraiment très beau…et quelle chance, il fait un temps superbe! Je finis même par enlever mes couches supplémentaires, le soleil me réchauffant le dos.

Au kilomètre 65, c’est le drame: ENCORE une crevaison. À l’arrière cette fois…apparement, une sorte d’agrafe a perforé la chambre. Je répare vite fait, et hop, on the road again.

Le littoral est un peu monotone. En gros, il se compose de plein de petits estuaires de petites rivières, chacun ayant un petit village ayant un nom avec le nom de la rivière. Entre les estuaires, d’impressionnants éperons rocheux, qui plongent la moitié de la vallée suivante dans l’ombre.

C’est monotone, mais wahou, que c’est beau quand même. Et puis tous les bleds ont leurs spécificités, quand même!

Vers 4h, je me dis que si je veux faire du sauvage ce soir, je ferais bien de me trouver un peu d’eau. Je m’arrête à un petit camping, où une mamie sympa me permet de remplir mon outre. Elle me demande où je m’arrête ce soir. Je réponds que je vais aller jusqu’au phare de la Madeleine. Elle me dit que ça me fait encore 20km, sans côte. « OK », me dis-je, « bientôt la bouffe ».

Elle a dû bien rigoler, la vieille.

En fait, c’était plutôt « 30 km avec un double Camilien Houde sur la fin » que j’aurais dû comprendre. Pas vu une côte longue comme ça depuis les Cantons de l’Est! Enfin c’était pas si dur.

Aujourd’hui, j’ai roulé à 25.4 km/h de moyenne, avec 72.5 en pointe, sur 138 km…soit 5h26 de ride.

Là je suis installé dans un coin à l’abri du vent et des regards, pas loin dudit phare. Vue sur la mer, évidemment. Au moment où j’écris, il pleuviotte. Fort, moins fort…

C’est bon pour cette nuit. Mais j’aimerais bien encore savourer des paysages gaspésiens ensoleillés demain. On y croit!

Bonne nuit!

Publicités
Cet article, publié dans Français, est tagué , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Lundi 6 Septembre 2010: la Gaspésie, c’est beau en ostie. (Les Méchins > Sainte-Madeleine-de-la-Rivière-Madeleine)

  1. bouderlique dit :

    C’est pas de bol pour les pneus. J’ai lu sur un journal local un article sur un cyclo d’un certain age qui est entrain de faire le tour de l’Europe depuis 3 mois. J’essaierai de te l’envoyer.
    Le temps sent l’automne dans la région que tu traverses.
    Le mauvais temps suivrait apparement le Mauvais temps sur le Mexique.
    A bientôt.

  2. Cath dit :

    Un joli reportage, et de bien belles photos…
    Et toi, tu vas-tu plancher un jour sur une éolienne à axe vertical,
    qui soit rentable hastie ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s