Dimanche 19 Septembre 2010: peinard, Édouard (Borden-Carleton > Mount Pleasant)

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

En ce jour du seigneur, il faut se reposer. Alors, relax!

Je pars assez tôt de chez G., sans avoir déjeûné: elle m’a recommandé le déjeûner d’un motel du coin, bon et pas cher. Évidemment j’ai dû me tromper de route et j’ai pas trouvé le truc en question. « Bon tant pis », comme dirait l’autre (cf. Coluche, le sketch du flic).

Ah, j’ai oublié de préciser, il fait encore bien beau…mais le fond de l’air est frais! On the road again, sous les voix lointaines des animateurs du Terry Fox run. Après quelques kilomètres, je tombe sur une petite église avec quelques tables de pique-nique dans son jardin. C’est en plein vent, mais la vue est magnifique, et le soleil me réchauffe un peu. Allez, à la soupe! Enfin, au thé…

En ce dimanche matin, tous les fidèles arrivent au compte-goutte, tous en pickup ou autre monstre de plus d’une tonne à plus de 10 L/100 km. Certains me saluent…alors que je me goinfre de mon déjeûner en pensant au film « Seven », sur les 7 pêchés (orthographe incertaine) capitaux. Si j’étais chrétien, j’aurais probablement pas assez de mon temps de vie pour confesser rien que la gourmandise…ahah.

Une fois repu, je roule vers Summerside, la petite ville du coin. Objectif lessive, en ce jour de repos: les derniers jours ont nui (o.i.) à la santé de mon pantalon, entre autres. Objectifs secondaires: internet et cartes postales.

Bon, les objectifs secondaires, on oublie tout de suite: tout est fermé ce dimanche…sauf les épiceries. Donc je me ravitaille en sirop d’érable à la place.

Par contre, pour la lessive, ça le fait: je tombe rapidement sur une buanderie. Pendant que ça tourne, je recharge les batteries de mes conneries électroniques, étudie la carte, et jase un peu avec deux vieux. J’avoue, l’anglais des vieux, je galère un peu…surtout quand ils sentent l’alcool à 10h du matin.

Petit tour dans Summerside. C’est meugnon, mais tout mort en ce dimanche. Je longe un peu le littoral, puis me perds nonchalamment sur les petites routes de la campagne insulaire-du-Prince-Édouard. Il y a des moments où ça me rappelle la Picardie: tout semble un peu plus petit, sur cette île.

Le pays est un peu plus vallonné que celui des derniers jours, c’est agréable. Attention hein, pas de longue côte gaspésienne au programme, évidemment.

En passant devant une maison, trois roquets me foncent dessus en aboyant. Gloups…ils sont pas gros mais j’ai horreur de ça. Quelques coups de klaxon à 110 dB en calme deux, mais le troisième me suit, toujours en aboyant. Je lui crie dessus en appuyant sur les pédales…sale cabot! J’aime bien les chiens hein, vraiment, mais pas les comme ça.

Rebelote 500m plus loin avec un berger allemand. Heureusement, c’était en descente…!

Les petites routes que je prends sont très, très calmes! Je me dis parfois qu’il doit y avoir une grave attaque bactériologique en cours sans que je sois au courant…mais non.

Malgré ça, j’aurais dû compter le nombre de gens tondant leur pelouse ce jour…on doit tenir un record, là.

J’ai aussi vu quelques petites éoliennes, et des panneaux solaires. Ça fait plaisir!

Je commence à avoir envie de me poser quelque part…mais la prochaine halte d’information touristique est un peu plus loin. Poussons un peu, ils ont peut être internet, que je vous poste mon bazar.

Et non, pas de wifi ici…vous attendrez! :)

Quelques kilomètres après, hoho, une petite église avec un grand jardin sur le  bord de la route. Allez, ça le fait! Pas superdiscret, et proche de la route…mais bon, la flemme. Merci, l’abbé.

Les stats: « peinard, Édouard » à 17.2 de moyenne, pendant 4h42, soit 81.3 km. Pointe à 49.2 en descente sous la menace canine.

Demain, direction North Cape.

Oh, merci à tous encore de vos commentaires, ça fait vraiment chaud au coeur. Et pour ceux qui lisent (ou regardent les photos) mais commentent pas, je vous vois et ne vous oublie pas, vous êtes pas des vrais lecteurs…mais je vous aime quand même :)

À demain,

Édouard

Publicités
Cet article, publié dans Français, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

12 commentaires pour Dimanche 19 Septembre 2010: peinard, Édouard (Borden-Carleton > Mount Pleasant)

  1. Ju dit :

    lecteur, nom
    Féminin : trice.
    Sens 1 : Personne qui lit.

    Donc si, nous sommes de vrais lecteurs…

  2. Antoine dit :

    Salut Rémi!

    Juste un petit mot pour te dire que je suis un de tes faux lecteurs qui suit ton aventure depuis le début, mais qui se tait sagement! Tant pis pour les américains, les Maritimes ça ma l’air pas mal du tout! Continue de garder le moral, je te supporte totalement, c’est vraiment super ce que tu fais!

    Antoine

  3. bouderlique dit :

    Super la photo avec les mobylettes!

  4. bouderlique dit :

    Tu tencontres des gens serviables et ça permet d’avoir une autre vision de l’humanité.

  5. nico dit :

    Mazette, c’est quoi ton klaxon à 110 db ?? je connaissais un gars qui avait monté sur sa Guzzi une véritable corne de brume couplée à un compresseur, mais là ça se ferait un peu lourd, non ?! ;)

  6. Cath dit :

    Ho-ho tu nous as pris une photo là, mais qu’est-ce-que c’est que ce truc ?
    un congrès de potirons en attente d’Halloween ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s