Dimanche 3 Octobre 2010: glande traversière (Saint John > Church Point)

image

image

image

image

image

image

image

image

image

Réveil un peu avant 8h, c’est dimanche, on va pas trop se fatiguer. Fait frais! Nez dehors: pas un nuage, pas de vent, mais tout est trempé de rosée…classique. Déjeûner complet enrichi, remballage-séchage, hop, je quitte mon cimetière.

Retour aux chutes réversibles: c’est un peu comme hier, puisque la marée n’est pas encore basse. Photo et je me dirige vers le terminal du traversier vers Digby.

Y a-t-il un bateau aujourd’hui?!…OUI! Ah, c’est définitivement un bon début de journée…je suis chanceux!

Flemme de remonter en ville, je décide de glander-envoyer mes conneries-regarder la carte-me dorer la pilule en attendant le départ.

Marrant, je rencontre un couple que j’avais déjà croisé à Hopewell Rocks. Ils viennent d’Alberta (pas osé leur demander leur avis sur les sables bitumineux…), et m’ont croisé sur la route lors de l’apocalypse néo-brunswickoise. Eux roulent en tandem par chez eux, l’homme semblant malvoyant, voire aveugle. Ils me disent qu’ils m’admirent! Ahah, deuxième fois qu’on me dit ça. Merci, merci…mais bon.

D’ailleurs, cherchez l’erreur: Saint John – Digby, 3h de traversée, 50$. Souris – Cap-aux-Meules, 5h de bateau, 42$. Moi pas comprendre…c’est probablement lié à la fréquentation: le bateau semble moins gros cette fois, et un peu plus miteux, admettons le. Marrant, je suis le premier à embarquer…je roule seul sur le pont des véhicules, qui est une vraie patinoire. Je suis aussi le seul cycliste à bord, apparemment.

Glande dans le bateau, j’écris pour http://altitude-blog.com (allez y, c’est cool!) et ces quelques lignes. Depuis la douche entre Hopewell Rocks et Sussex, mes chaussures dégagent dans la « lounge » une forte odeur de vieux fromage qui me rappelle les vieux pièges à souris de mon enfance. J’ai enfin pourri le système Shimano anti-odeurs! :D

Enfin c’est pas forcément bien, parce que mes chaussures dorment dans le vestibule de la tente.

Bref. La traversée est calme, vu le beau temps. Je glande, lis « Y – The Last Man », pique-nique et écoute de la zic. Quelques photos à l’approche de Digby…puis on débarque! On the road again!

Il fait bien plus gris que ce matin, mais encore beau. Petit arrêt au petit marché de Digby pour se ravitailler en pommes, et au bureau d’info touristique pour savoir où voir des empreintes de dinosaure!

La pub d’une station-service Irving dit « save on gas, spend on life ». Slogan stupide, mais quand j’y pense, il colle parfaitement à mon voyage! J’en ris…allez, photo.

Je roule ensuite vers l’ouest en longeant la côte. J’ai ébauché mon itinéraire néo-écossais:
-aller jusque Yarmouth en longeant la côte,
-continuer le long de la côte jusque Chester,
-couper jusque Windsor,
-longer la baie Copequid jusque Truro,
-continuer vers l’est jusque New Glasgow,
-plein est, puis nord-est jusque Cape North,
-sud-est jusque Sydney, puis Louisbourg,
-revenir à Halifax par la côte sud.

C’est probablement un peu ambitieux, mais bon. Selon les estimations de la carte, il y en aurait pour une petite vingtaine de jours…on verra bien. Et si jamais le temps est exceptionnellement chaud, pourquoi pas aller jusque Terre-Neuve?! On peut rêver…

Revenons à nos moutons. Il est un peu moins de 16h quand je quitte Digby…j’ai le temps de rouler un petit peu. Une légère brise me pousse, cool, j’ai pas envie de forcer, aujourd’hui c’est chabate, jour de la glande.

L’accotement n’est pas large, et la route pas exceptionnelle. Mais bon, c’est cool quand même. Surtout les petits détours par les bleds, comme Weymouth. Et il y a des Acadiens ici! La preuve, ils construisent des églises de ouf.

Et puis l’endroit auquel je suis vers 18h, où je décide de m’arrêter pour camper, semble être une université francophone. L’université Sainte-Anne, que ça s’appelle. Apparemment ils sont pas mal branchés religion…chacun son truc. Toujours est il que entre l’université/l’église et la mer, il y a quelques sentiers, et un petit kiosque planté là. Les sardines de Hubba sont plantables entre les lattes du plancher, hop, on se met là!

Pendant que je m’installe/bouffe, plusieurs jeunes passent pour venir admirer le coucher de soleil (shooté en timelapse) et me saluent en français.

En fin de compte, je suis bien installé…et j’ai même découvert des toilettes sèches dans les buissons voisins! Le grand confort!

Ce jour de glande, 2h53 de route à 21.7 de moyenne, soit 62.5 km.

Une petite Newfie joke pour bien dormir!
Deux Newfies marchent dans Montréal et rencontrent un prêtre avec un bras dans le plâtre.
Newfie 1: « Qu’est-il arrivé à votre bras? »
Prêtre: « J’ai glissé dans une baignoire et me le suis cassé. »
Newfie 1: « Ah, pas de bol. »
Deux coins de rue plus loin, le second Newfie demande: « c’est quoi, une baignoire? »
Newfie 1: « Je sais pas, je suis pas catholique! »

Eheh. Bon elle est naze mais j’ai la flemme de chercher plus loin.

Bonne nuit sur le plancher!

Publicités
Cet article, publié dans Français, est tagué , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Dimanche 3 Octobre 2010: glande traversière (Saint John > Church Point)

  1. Antoine dit :

    Salut Rémi,

    C’est vrai qu’il est top top ton livre de blaques de newfie, mais merci quand même pour ce petit rituel quotidien. Si tu veux le jeter, t’as mon accord!
    Je t’en racconte une:
    Un newfie se promème sur une route de campagne quand il voit un autre newfie dans un champ de blé en train de pagayer dans un canot. Il lui cri alors:
    « Espèce d’idiot, pagayer dans une champ de blé, c’est à cause de newfie comme toi qu’on passe tous pour des imbéciles ». Et il rajoute:
    « Si je savais nager, j’irais de foutre une raclé! »

    Bonne route!

  2. Gerry Fassett dit :

    Je viens d’avoir ta carte postale et j’étais bien content! Après mon départ de la petite brasserie à St. André de Kamouraska j’ai roulé qqs heures et ma copine Lynn est venu me chercher vers les 19h(j’allais manquer de « lumière).
    Si tu repasse par Québec sur ton retour, prends une chance et téléphone! (418)833-4833 J’aimerais bien te presenter ma conjointe Caroline et tu pourrais profiter d’un « pied à terre » pour qqs jours si tu le veux et poursuivre ta visite de la région!
    Au plaisir d’avoir de tes nouvelles! Si non, c’était un plaisir de partager ce petit bout de chemin avec toi. « Merde » pour la balance du voyage. Je vais lire ton blogue à l’occasion! Gerry Fassett

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s