Samedi 9 Octobre 2010: mécène et vents d’ouest (Pembroke > Earltown)

image

image

image

image

image

image

image

image

image

Inchalleluia, le destin ne m’a pas envoyé un arc-en-ciel pour que je m’arrête pour camper à cette vieille auberge et qu’elle ne s’écroule sur moi. Je me réveille donc en vie, mais pas super reposé: le vent a pas mal secoué Hubba cette nuit. Mais je n’ai pas eu droit aux averses, grâce à mon super préau!

Traditionnels déjeûner et remballage. Je reprends la route 215 vers l’est un peu après 8h30. Il fait bien frais (mon cyclomètre dit 8°C), je roule avec le gant qui me reste…oui, j’en ai perdu un. (J’ai aussi perdu deux paires de chaussettes depuis le début du voyage!)

Je longe le bout de la baie de Fundy, où se trouvent les marnages les plus importants au monde: marrant de voir comme la mer a disparu à marée basse. Le temps est plutôt dégagé: il y a quelques nuages, mais ils ne nuisent pas à la beauté du littoral. Par contre, le soleil peine à me réchauffer: aujourd’hui est la première étape où j’ai gardé trois couches en haut tout du long. (Oh, la belle jambe que ça vous fait!)

Mon objectif de mi-journée est la petite ville de Truro, à environ 75 km de mon camp de cette nuit. Une belle distance pour une matinée, mais le vent m’aide. Les petites collines, elles, me réchauffent mais ne m’accélèrent pas!

D’ailleurs, à partir de maintenant, interdiction formelle de se mettre en danseuse: l’usure de la chaîne est telle que dès qu’il y a un peu trop de couple à transmettre, elle dérape sur les plateaux. Elle a aussi des fois du mal à se placer sur les pignons…

Bref, tout en vitesse et rien en force, on mouline pour monter les petits faux-plats, hophophop. Ça réchauffe un petit peu!

En fait, le plus chiant, et ce qui va probablement devenir critique dans les prochaines semaines, c’est vraiment les pieds, les mains et les oreilles. C’est eux qu’ont froid! Je vais probablement devoir me racheter des gants un jour ou l’autre pour que mes phalanges survivent à la suite de l’automne. Envoyez vos dons!

‘Tain, faut que j’arrête avec les dons. Quoique…: arrivé à Truro, ah! Canadian Tire. Ça tombe bien, je commence à bientôt n’avoir plus de fuel pour mon réchaud. En sortant du merveilleux magasin, un mec m’accoste. Jasette de mon voyage un peu, de où je vais, tout ça. Le mec, en s’en allant, me serre la main, et me glisse un billet de 20$! Ce à quoi je réponds que je ne peux accepter, etc, mais il part quasi en courant et en disant que c’est rien.

Alors soit je fais vraiment super-pitié, soit le mec a trop d’argent, soit il est généreux, je sais pas. Bref, merci encore, mécène anonyme.

Diverses courses à Truro:
-traditionnelle pause internet au bureau d’info touristique, je réponds à Susan, du bureau d’un sénateur contacté par G.! Wouhou!
-retrait de cash, mon mécène n’a pas été assez généreux…lol
-achat de beurre de peanut crunchy et de miel en vrac à la biocoop du coin, qui existe depuis 34 ans, quand même! Malheureusement, ils ont pas de beurre d’érable…
-ravitaillement en bananes et grassucreries (tarte aux fraises et à la rhubarbe, 320 calories par sixième de tarte!) dans une épicerie.

Je finis par me pauser pour manger vers 14h30. Pas trop tôt! (Sous le coup de la faim, j’ai même parlé en français à une caissière…ahah!)

Évidemment, en reprenant la route après, je me trompe de chemin. Bilan: quelques kilomètres en plus…

Je finis par trouver la route 311, qui m’emmène vers le nord-est. Bien que pas  mal peuplée (des maisons quasi-partout sur plusieurs dizaines de kilomètres après Truro), elle est plutôt agréable, vallonnée et sinueuse, sauf à quelques endroits. Une bonne côte à grimper pour monter sur le plateau, aussi. Hop hop, on se tourne les jambes!

Je m’étais donné comme objectif de camping un bled appelé Earltown, à une petite trentaine de kilomètres de Truro. J’espérais y trouver une sorte de centre communautaire, ou d’église ou autre: j’ai (encore) des batteries à charger. Mais niet, c’est un tout petit bled, j’ai rien vu de tout ça.

J’ai donc continué vers le nord, sur la 326, pour trouver un spot décent. Dur dur, c’est dans une vallée pas plate, et les maisons abandonnées sont ornées de panneaux « no trespassing »…

Je commence à désespérer, quand sur la gauche je vois une entrée de chemin sans rien de marqué, sans poubelle, ni fil électrique, ni boite aux lettres. Ah, ah! C’est cool…un terrain plat, avec du bois sec, et tout, y’a plus qu’à camper. C’est proche de la route, mais une haie protège des regards. En fait, je crois que c’est l’endroit qui servait de QG aux travailleurs lorsque la route était en réfection. (Parce que oui, la route, ou en tous cas une portion, est presque neuve.)

C’est cool, donc. Je m’installe, m’allume un feu, et mange…puis vous écris ces lignes, réchauffé par le brasier. D’ailleurs, j’y suis allé un peu fort, des braises ont volé de partout, portées/attisées par le vent, et maintenant Hubba a un petit trou de boulette…grmbllecon.

(Note à moi même: ne pas faire ça autour de la Méditerranée!)

136.2 km en 6h49, soit 19.9 km/h. Notons que c’est la seconde étape d’affilée avec plus de 1000 m de dénivelé positif…ce n’était pas arrivé depuis les premières étapes néo-brunswickoises.

Sur ce, un peu de guitare autour du feu, et au lit! :D

Bonne nuit enfumée!

Publicités
Cet article, publié dans Français, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

16 commentaires pour Samedi 9 Octobre 2010: mécène et vents d’ouest (Pembroke > Earltown)

  1. Ju dit :

    J’ai trouvé une faute ! J’ai trouvé une faute ! J’ai trouvé une faute !

    Et pas encore le courage de scanner.

    Les Vulgaires à Sorel c’était vraiment hot, un show privé quasiment et Guillaume Beauregard m’a frappé dans la main à la fin du show yeaaah ! J’fais d’la poudre, pour travailler plus, pour faire plus d’argent, pour faire plus de poudre, pour travailler plus, pour faire plus d’argeeeennnttt…

  2. Cath dit :

    Bien beaux ciels, moutonneux, lumineux, ça fait plaisir ! comme disent les québécois.
    Je suis curieuse de savoir où a été pris le cliché n°4 ? Avant Truro, Shubenacadie river ?
    Et puis, je n’ai pas bien pigé où se trouve Pembroke. Enfin c’est un détail, mais tu sais que j’aime bien me repérer sur la carte ! (héritage familial Menu).J’ai trouvé un Pembroke, mais beaucoup plus à l’ouest, donc ce n’est pas le bon !

    • zboud dit :

      Ouai y’en a deux, c’est celui a l’est de Windsor il me semble…et euuuh le cliche on en reparlera, je sais pas auquel tu fais reference!

  3. Cath dit :

    Heu… on peut savoir ce qu’elle a dit Susan ou c’est confidentiel ?

    • zboud dit :

      En gros, elle veut checker ma situation, et peut etre m’ecrire une lettre de recommandation pour une nouvelle demande de visa…mais je pensais plutot juste servir d’exemple de stupidite de leur systeme!

  4. anais dit :

    hiii j aime lire tes périples tu me fais voyager!! hâte de te revoir en attendant fais gaffe à toi sur ces routes et surtt eclates toi!!

  5. JeanMi dit :

    Hello !
    Je confirme pour la Méditerranée… bien que cela dépende de la saison.
    Avec un drapeau du NB, on commence à s’élever, s’élever… mais il y a encore de quoi faire. Es-tu sûr de vouloir aller au bout ? ça risque en effet de coûter ….. des tonnes de bouffe sucrée et grasse dont tu nous abreuve de descriptions (miam, scroutch… blorp).
    Manger ou atteindre le ciel, il va falloir choisir !!
    ;-)

    Jmi

    • zboud dit :

      lol…ouai, au bout, au bout! Je suis pret a engloutir toutes les calories du monde! (En fait d’ailleurs, je crois que je prends du bide…ahaha!) :)
      Merci du comm! =)

  6. Mon dit :

    Salut Remi. Merci pour la carte postale que tu m’as envoyee!!! J’essaie de suivre ton voyage, mais il y a bcp de truc a lire. Ca fait plaisir de lire tes aventures meme s’il y a des expressions que je ne comprends pas… Et j’adore les photos… :o) Bon courage et bonne continuation…

    • zboud dit :

      Merci merci du commentaire :)
      Oui, desole, j’ai des expressions bien particulieres, et j’ecris un peu trop…content que tu aimes les photos en tous cas!

  7. Justine Kay dit :

    Du fond du dernier sous-sol de la bibliothèque nationale, j’ai froid pour toi, mais j’envie les vues dégagées!
    Btw: merci pour la carte! :)

    Btw2: t’as pensé à envoyer l’adresse de ton blog à Didier Wampas? Il kifferait bien!

    • zboud dit :

      Merci merci :)
      Btw: Ca me fait plaisir!
      Btw2: Didier est mon ami sur facebook, il a qu’a regarder ma page…non en vrai, je devrais peut etre, c’est clair qu’il tripperait probablement. Encore plus si je dis que j’ai ses chansons en tete en roulant!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s