Samedi 6 Novembre 2010: humidité axo-champenoise (Montchevillon > Sainte-Menehould)


Une journée aussi longue qu’humide! On m’avait dit qu’aller de Montchevillon à Sainte-Menehould, ça se fait bien, que j’aurais le vent dans le dos, et tout. Mais il y a quand même plus de 140 km: une belle randonnée!

Je quitte Montchevillon vers 8h, le jour à peine levé. En partant, je dis à J.-P., voyant la grisaille, « ah, j’espère qu’il ne va pas pleuvoir »…il suffisait de demander: deux secondes plus tard, je reçois ma première goutte.

La pluie n’a quasiment pas discontinué de la journée. J’ai à peine eu droit à une demi-heure de répit après ma pause bouffe du midi. La route était néanmoins agréable. Contrairement à certaines étapes américaines où le paysage pouvait rester presque constant toute la journée, j’ai aujourd’hui eu droit à une variété impressionnante de vallons, de monts, de plaines. Seul le ciel gris n’a pas varié!

Je suis donc passé par les bois du Sud de l’Aisne, les coteaux et vallons des contreforts de la Montagne de Reims et autres pentes de la vallée de la Marne, puis les plaines de l’ouest de Sainte-Menehould. Le tout évidemment agrémenté de différents monuments tous plus vieux les uns que les autres, des halles de Fère-en-Tardenois au moulin de Valmy.

Par contre, je n’ai pris qu’une seule photo, pluie oblige. Je crains que cette partie de mon voyage soit assez pauvre en images…je vais essayer de faire un effort!

J’ai rencontré un cycliste, à peu près 30 km après mon départ. Lui se faisait une petite boucle de 60 km autour de chez lui, et m’a dit que j’avais bien fait de ne pas prévoir de passer par la Montagne de Reims: ça grimpe parfois très fort. Il m’a dit 30%, mais je me demande s’il n’était pas un peu marseillais sur les bords.

En fait, je serais bien passé par là, mais je me voyais mal enchaîner les 140 km de l’étape en ajoutant des kilomètres de dénivelé. Dommage, je me la serais bien grimpée, cette montagne. On se rattrapera dans les Vosges, le Jura, les Alpes, le Ventoux, etc., etc…! Et puis, plus de 1000 m de dénivelé encore aujourd’hui, c’est déjà ça. Sans compter les descentes dans la pluie sans lunettes (les miennes sont fumées, dans la grisaille, bonjour), à la visibilité assez…sportive.

Pour gagner quelques kilomètres, j’ai coupé par un chemin de terre entre La Croix-en-Champagne et Somme-Bionne…je pensais la route asphaltée, mais seuls les premiers kilomètres l’étaient. Pas question de faire demi-tour, évidemment…donc j’ai roulé quelques bornes dans la boue, les gros cailloux, la craie toute lisse. Trekounet et moi en sommes sortis tout crottés, mais sans gamelle, ce qui relève du miracle, sachant qu’il pleut depuis x heures.

Finalement, je suis arrivé chez les cousins qui m’hébergent un peu après 16h, en ayant parcouru 144 km en 7h08, soit 20.1 km/h de moyenne. Mes jambes ont toujours un peu de mal à reprendre le rythme, mais ça roule!

Demain, petit pèlerinage sur les lieux d’une des plus grosses boucheries de l’histoire, à savoir les champs de la bataille de Verdun. Arrière-petit-fils de poilu inside. Et le soir, je suis attendu chez les parents de S., qui est la femme du cousin de ma môman chez qui je vous écris présentement ces lignes.

Bonne nuit sans pluie!

Publicités
Cet article, publié dans Français, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Samedi 6 Novembre 2010: humidité axo-champenoise (Montchevillon > Sainte-Menehould)

  1. christine dit :

    Salut Rémi,
    Chez Decathlon, il y a des lunettes pour faire du vélo avec des verres que tu peux changer selon le temps. Et tu penses faire, les cols en cette saison ? J’aurais dû te prêter une paire de raquettes!
    Bises

  2. Cath dit :

    C’était la deuxième plus grosse étape après celle de Québec à Rivière du loup, qui faisait 156km ! Bravo ! ça c’est du sport.
    Mais oui, prends quand-même des photos si tu peux, nous on aime bien, et tous les québécois qui te lisent auront envie de venir (je ne parle pas de G.R., lui connait déjà !)
    D’ailleurs la photo d’aujourd’hui, coteaux champenois dans la brume automnale, est belle, et parlante !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s