Dimanche 14 Novembre 2010: la Suisse, c’est beau en criss (Lattringen > Chardonne)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ouai, mais pas mal de pays sont beaux quand il fait beau. On va y revenir!

La journée ne commence pas bien: je perds une demi-heure à réparer une nouvelle crevaison. J’ai trouvé, je pense, l’origine de mes déboires caoutchoucaires de ces derniers jours: le foutu patch à pneus que j’avais posé à Louisbourg. Je ne sais pas comment, mais apparemment il pince la chambre. Je vire la saloperie inutile, le pneu tiendra bien sans. Je change le tube, et c’est parti pour une belle journée.

Je commence par continuer ma route vers Ins, et être ainsi sur ma carte. Il fait bien frais (mon thermomètre à mercure électronique de cyclomètre dit 5°C), et il y a pas mal de brume. La route est néanmoins très agréable. La brume se dissipe assez vite, et la température grimpe: je me retrouve rapidement en tenue estivale. Bon j’avoue, j’ai eu un peu frais au début, surtout à l’ombre. Mais frais, ça pousse à pédaler!

D’ailleurs, les conditions sont pas mal idéales. Je roule bon train. Finalement, je me décide à passer par Fribourg, plutôt que de piquer au Sud-Ouest. Comme ça, je peux passer par Vevey, où habite une pote de L., qui pourrait potentiellement me prêter sa douche.

J’y arrive vers 11h. Joli bled, trolleybus, grosses collines, petites ruelles, ça a l’air cool! Devant la pression de mes fans, je me décide à essayer de trouver un accès internet pour envoyer mes conneries (et c’est le cas de le dire!). Évidemment, l’office de tourisme est fermée le Dimanche. Ils sont fous ces Suisses.

Je tente de me connecter. Un seul réseau. Faut payer. Rha, les Martitimes et leurs accès publics, qu’est ce que c’était bien! Bon, je raque pour une connexion toute naze, et ai droit à 30 minutes. Quelle misère. Enfin je parviens tant bien que mal à à peu près faire ce que j’avais à faire.

On the road again! Je galère quasiment pas pour sortir de la ville, c’est bien indiqué. En sortant, deux rouleurs me dépassent. Je leur demande si je suis bien dans la bonne direction…oui, ouf! On jase, discussion classique: d’où on vient, où on va, combien on pèse, et l’âge du capitaine.

Un des deux me dit qu’il peut me filer une carte de la Suisse cyclable, il en a plein parce qu’il a bossé 15 ans pour l’organisme qui les fait. Ah bah oui, cool! Je le suis chez lui, et quelques minutes plus tard, me voilà en possession de super cartes waterproof, indéchirables. Merci B.!

Je me vois offrir le repas du midi par madame. Mais comme B. le répond, « non, il faut que je roule ». Je reprends donc la route, fort de mes deux nouvelles cartes. Sur les conseils de B., je suis l’itinéraire cyclable, qui prend tout plein de petites routes, qui montent, qui descendent, qui montent…

Le problème, c’est que ça fait des tas et des tas de détours, avec ça, je suis pas rendu. De toutes façons, je me paume assez vite et retombe sur la grosse route. Alors allez, on roule!

À coups de Ritter Sport Alpenmilch, j’arrive assez vite à la petite ville appelée Bulle. Ils sont fous ces Suisses. Je m’étais dit que je me ferais une pause bouffe ici…tiens donc, justement, sur le bord de cette rue, chauds, les marrons! Un maraîcher local vend des châtaignes, des dattes, des mandarines…miommiom. Je liquide quelques francs suisses et mange sur le banc public voisin. Il fait beau et chaud pour la saison, c’est très agréable.

Rassasié, je repars en reprenant cette fois l’itinéraire cyclable. Il longe maintenant un petit ruisseau, dans une vallée pas mal typique, avec des pâtures, des vaches, des moutons, des cloches. Et en toile de fond, les sommets alpins. Une petite brise me souffle dans le nez, mais je roule pas trop mal quand même. Bref, c’est cool.

Quelques kilomètres plus loin, juste après une bonne petite montée, je suis rattrapé par un groupe de tri-athlètes en sortie du dimanche. Jasette jasette, le mec avec qui je cause a couru des Iron Man, tout ça. On se laisse à un carrefour, où le groupe se sépare, puisque la sortie se termine. Un des rouleurs se dirige vers Vevey, comme moi. Je le rejoins et lui demande si je peux me mettre dans sa roue.

Pendant la descente, la conversation s’engage, et finalement, J.-P. m’offre l’hospitalité…je n’en demandais pas tant! Quelques kilomètres de superbe descente sur le Lac Léman plus tard, il me montre sa maison, me dit de m’installer, parce que lui revient dans quelques heures. Super sympa, merci!

Petite douche, puis je fais quelques pas dans les environs: la vue est magnifique. Quelques minutes plus tard, je retrouve mon hôte. Bonne bouffe et discussion, il a couru deux fois le Iron Man de Hawaï, trop classe! Sans compter les marathons « secs » en moins de trois heures. Vraiment impressionnant…et impressionnante aussi, la bête de course Cervélo avec laquelle il file comme l’éclair pour ces triathlons longue distance. (Moins de 5h pour les 180 km, quand même!)

Me voilà donc en train de squatter un ordi pour vous écrire, avant le dodo. Aujourd’hui, petite étape de 106 km en 5h01, soit 21.1 km/h de moyenne. Demain, direction Genève!

Bonne nuit les petits!

Publicités
Cet article, publié dans Français, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour Dimanche 14 Novembre 2010: la Suisse, c’est beau en criss (Lattringen > Chardonne)

  1. bouderlique dit :

    Salut rémi.
    Vraiment superbes tes photos. Apparement, l’hospitalité suisse n’est pas un vain mot. Un super dimanche pour toi dans une superbe région. Ici, c’est le noooord!! (ciel gris, pluie, )
    Bonne route

  2. nico dit :

    hep, Dude ! c’était le « Eggfluetunnel » ? ouais, je te suis sur gmaps, ou j’essaie !
    tes belles photos me rappellent que je n’ai pas vu les Alpes depuis 3 ans, ça me manque, même si je n’ai jamais tenté à vélo.
    garde tes impers sous la main ces jours qui arrivent, la météo risque de se gâter, vu ce que l’on a pris dans la tronche ce week-end…
    bons Ritters (raaah, le Marzipan est pas importé, c’est mon préféré)
    bye

    • zboud dit :

      Hey :)
      À tes souhaits! Je sais pas le nom du tunnel, c’est le premier après Bâle, qui court-circuite Grellingen.
      Merci du warning météo, je suis prêt à me battre…et je me doperai au Ritter ;)

  3. Ju dit :

    Magnifique les vues !

  4. claire dit :

    Prends de belles photos demain sur le lac. Si le tps est avec toi, ça sera super !!!

  5. christine dit :

    Salut Rémi,
    Elles sont superbes tes photos. R et V ont laissé un message à mes parents, ils continuent à suivre tes aventures. Ils ont découvert avec toi, l’Alsace et des régions qu’ils ne connaissent pas. R sera sur le marché de Noël du 2 au 8 décembre, il espère bien te voir.
    Bises.

    • zboud dit :

      Hello! Merci merci :)
      Oui, V. m’a écrit à ce propos, et comme je lui ai répondu, je vais faire mon possible pour rentrer à temps…ce serait dommage de se rater :/
      Biz!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s