Vendredi 26 Novembre 2010: Trekounet, star de cinéma à grande vitesse (Fuveau > Antibes)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Une journée sponsorisée par le Mistral, qui m’a poussé quasiment sans discontinuer. Résultat: 168 km en 6h32, soit 25.7 de moyenne! Le tout sans trop forcer, propulsé par ce super vent.

Après un bon déjeûner, je pars de chez G. un peu après 8h. Merci G. de ton accueil, c’était vraiment cool!

Il fait bien frais: mon thermomètre dit 2°C, les pare-brises sont gelés, il y a un peu de givre sur la route, et les flaques d’eau sont couvertes d’une fine couche de glace.

Direction la nationale 7. Aujourd’hui, comme je sais que j’aurai le vent dans le dos tout du long, que j’ai déjà passé pas mal de temps dans la région que je vais traverser il y a de ça quelques années, et que de sympathiques hôtes m’attendent à un peu plus de 150 km de là, je décide de bourrer au maximum pour arriver chez eux.

Alors c’est parti! Je rejoins la grosse route en passant par quelques kilomètres de tournicotis dans les bois, le temps de s’échauffer…puis, paré au décollage! Le Mistral me pousse sur la large bande asphaltée. Il y a du trafic, mais comme je roule à bonne allure, ce n’est pas trop problématique.

Après Brignoles, la route se change en voie rapide autorisée aux vélos. Une double voie limitée à 110, sans accotement: le rêve. Seulement voilà, pas de route alternative sans gros détour…donc, une fois de plus, on bourre!

Je m’arrête à une boulangerie après une cinquantaine de kilomètres, puisque mon estomac crie famine. Quelques grassucreries plus tard, on the road again! C’est reparti pour un tour.

J’ai de la chance, la plupart du temps, j’ai le vent en plein dans le dos, et la route est souvent plate. Bref, Trekounet est en mode « avion de chasse », vitesse de croisière supérieure à 30 à l’heure, voire poussée entre 35 et 50 (oui oui!) sur certains tronçons.

Le paysage défile sous le joli ciel bleu. La route est assez rectiligne mais néanmoins peu monotone: des vignes, des oliveraies, quelques monts par-ci par-là, le Massif des Maures…je trippe!

Un truc trippant aussi, c’est les rond-points. Débouler à fond sur l’anneau (quand personne n’arrive, évidemment), enchaîner les deux virages en penchant un peu Trekounet, je me prends pour Valentino Rossi.

Un peu avant Fréjus, alors que la N7 est plus sinueuse que sur les premiers kilomètres, petite fringale…faim faim! Boarf, je pousse encore sur quelques bornes: c’est décidé, pas de manger sans Méditerranée.

Quelques minutes plus tard, me voilà au bord d’une petite crique, à me dorer la pilule en me goinfrant. Un papi qui promène son chien me souhaite bon appétit…merci! Il ne fait pas trop froid. Je pense à la neige qui envahit le pays, et à comment je me les gèlerais probablement en Picardie.

Allez, je reprends la route…c’est un peu violent: je me suis arrêté pour manger après 118 km parcourus. C’est plus que ma distance habituelle, merci le vent!

Direction Cannes, par la route côtière, appelée Corniche de l’Estérel. Et ouah, c’est bien joli! Une belle zone pas trop bétonnée de la Côte d’Azur. Je n’ose pas imaginer l’endroit en pleine saison touristique, bondé de voitures, de touristes, de cacas de chiens.

En tous cas, je trippe. La mer est belle, le ciel est bleu, la route sinueuse…vraiment un passage très agréable.

Je finis par arriver à Cannes. Je longe la Méditerranée, en passant par la Croisette, le palais des festivals, l’endroit où Alain Chabat dit qu’il va se chier dessus dans La Cité de la Peur, et tout et tout.

Un peu plus loin, je traverse Antibes, me paume un petit peu…mais suis sauvé des eaux par mon GPS, qui m’indique où habitent S. et L., qui m’hébergent ce soir. Marrant d’ailleurs, la dernière fois que je suis venu les voir, c’était il y a, à quelques jours près, trois ans pile! Le dernier week end de Novembre 2007, j’étais ici aussi. Une visite tous les trois ans…c’est pas assez, c’est sûr, mais c’est régulier!

Goûter-jasette, petite réparation d’ordi, bon repas, et me voilà en train de terminer ce superbe article.

Demain, pas de réveil, besoin d’un peu de repos…puis route en direction de l’Italie, en longeant la côte méditerranéenne.

Bonne nuit!

Publicités
Cet article, publié dans Français, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour Vendredi 26 Novembre 2010: Trekounet, star de cinéma à grande vitesse (Fuveau > Antibes)

  1. Ju dit :

    Ya pas à dire, le Sud, c’est beau !
    Beau jeu de mot « City Zen Cannes » !

  2. claire dit :

    Super tps en tt cas, profites !! kel st tes plans pr l’Italie ? jvais me renseigner auprès dma coloc ;-) tu veux des hébergements ?

    • zboud dit :

      Aucun plan si ce n’est voir le Vésuve, la tour de Pise, et Rome! Oui, si t’as des contacts, je suis preneur…mais te casse pas trop la tête! Merci :)

  3. Nanna ta cousine dit :

    salut Rémi,
    C´est pas juste ! Tu es à la mer !
    Et nous on gèle sous la neige !
    J´espère que tu profites bien de ce voyage cool !
    Nanna ta cousine

    • zboud dit :

      Ahah…mais malgré les apparences, moi je gèle à la mer! Et puis vas-y faire de la luge sur la mer…pas si facile! :)

  4. Cath dit :

    Et Florence, c’est beau aussi ! et ce n’est pas très loin de Pise.
    Tu peux, si tu as le temps, aller voir le David de Michel Ange, qui est dans un musée de Florence, la galleria dell’ Accademia, c’est impressionnant, mais faudra faire garder ton Trekounet pendant ce temps-là…

    • zboud dit :

      Je sens que je vais surtout avoir vite envie de retrouver des montagnes ou de la campagne, vue l’odeur des villes italiennes pour l’instant traversées…

      • Cath dit :

        Les villes italiennes sont extraordinaires.
        Tu ne peux pas y échapper.
        Tu n’as qu’à te boucher le nez, sapristi !
        Il faut juste voir le beau côté des choses, des lieux, des gens !
        (c’est une question de civilisation, ce n’est pas la propreté clinique de l’Amérique, de l’Allemagne, de la Suisse, c’est autre chose, à découvrir, tu nous diras…)

      • zboud dit :

        Ouai, vas y toi faire du vélo en apnée!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s