Samedi 25 Décembre 2010: Noël-grimpette (Lilaiika > Kosmas)

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

Un Noël on ne peut plus inhabituel. Comme cadeau, je me suis offert l’étape la plus pentue de mon voyage. J’espère que vous allez vous sentir bien, peinards dans vos fauteuils suédois, en lisant ça!

Je me lève plus tard que d’habitude: c’est quand même Noël, quoi. Mais cette fois, pas de cadeau sous le sapin, juste quelques moustiques à écraser pris sous le toit de la tente. Et du vent: je vais pouvoir remballer sans me faire dévorer, ça c’est cool!

Avant de prendre la route, long coup de téléphone depuis la cabine locale, qui fait bien plaisir. Merci à la carte d’appel grecque FACE, et merci à S. du super tuyau!

Je suis sur la route vers 10h30…et m’aperçois rapidement qu’un de mes rayons arrières est cassé. Ça faisait longtemps! Je suis chanceux, c’est le cas le plus facile: cassure au moyeu, rayon extérieur, côté sans cassette. Hop, on change et on repart.

Peinard, je continue sur la route littorale, qui est vraiment belle. En ce matin de Noël, il y a très peu de trafic, c’est vraiment agréable. En plus il fait vraiment beau…le ciel est toujours voilé, mais le soleil perce et chauffe un peu quand même. De loin mon Noël le plus chaud! Pensée spéciale pour la région saint-quentinoise paralysée par la neige…

Les jolies montées-descentes plus ou moins amples s’enchaînent jusqu’à la petite ville de Leonidio, où je m’arrête pour une petite pause bouffe. Je fais ensuite quelques centaines de mètres pour trouver une cabine, pour un nouveau coup de téléphone bien sympathique.

Je repars ensuite, toute candeur dehors, vers 15h. Je savais que je me lançais dans une sorte de petite traversée du désert: la carte n’indique pas de bled avant une trentaine de kilomètres. Mais en général, vue sa petite échelle, il y a quand même un peu de civilisation.

Sauf que là, en fait, la traversée du désert, c’était une bonne grosse ascension, sans village ni station service! Environ 1100 m de dénivelé à travers les cailloux, au début dans le fond de vallées bien encaissées, puis à flanc de montagne, puis sur une sorte de plateau…le truc, c’est que ça, je le savais pas!

N.B.: à tous ceux qui se disent « t’avais qu’à regarder la tronche des montagnes avant de prendre la route », je réponds que des fois dans la vie, tout n’est pas si facile. Celà dit, ils ont entièrement raison.

Au bout de quelques kilomètres après Leonidio, je me dis que quand même, ça grimpouille un peu, et que ça risque de durer, cette affaire. Petit inventaire de l’eau disponible pour l’ascension et le camping de ce soir: à peu près 2 litres. Hum, c’est peu. Je dois donc forcément atteindre le prochain bled avant ce soir. C’est parti pour une petite course contre la montre: j’ai moins de deux heures pour monter…tu parles d’un jour de repos!

C’est une vraie belle grimpette dans laquelle je me suis embarqué. Environ 30 bornes entre 3 et 10 %…plus c’est long, plus c’est bon. Le paysage est parfois assez lunaire, mais plus je monte et plus je me rends compte de la majestuosité de ce coin de pays. C’est vraiment impressionnant…et encore plus impressionnant de voir comment les gens ont dompté les monts. Par exemple, ce monastère accrocher au roc…ils ont dû en utiliser, de la superglue.

Pendant la montée, je stresse pas mal. Pas d’eau pour camper si je dois m’arrêter, et de toutes façons, aucun endroit pour planter Hubba (sauf après environ 1000 m de dénivelé, histoire d’arriver sur le plateau qui est bien plus accueillant que les cailloux des flancs de montagne). Et en plus, pas trop le temps de glander si je veux être rendu avant la nuit…c’est pas le moment de crever. Cerise sur le gateau, mais qui a aussi un côté bien agréable: il y a très, très, peu de trafic. Et la plupart des motoristes me klaxonnent.

Donc, mine de rien, j’ai un peu la pression. Mais en même temps, c’est motivant, et je suis bien content de pas traîner deux litres d’eau en plus!

Heureusement, aucun problème mécanique à déplorer pendant cette belle montée: j’arrive finalement vers 17h à Kosmas. Là trône un énorme bâtiment municipal, avec un robinet indiqué par un passant. De l’eau, sauvé! J’en profite pour demander au mec si je peux camper là: l’endroit me semble propice, il y a même des chiottes! Réponse grecque: « sure, no problem! ». Vive la Grèce.

Évidemment, vue l’altitude, il fait bien plus frais que ces derniers jours…mais ce n’est pas pour me déplaire. Et apparemment, ici, pas de moustiques! Me voilà donc confortablement installé au pied de la bibliothèque-mairie. Bon, je déborde sur le petit chemin qui mène au terrain de sport, mais je doute que ça ne gêne quelqu’un cette nuit…

Aujourd’hui, étape la plus pentue du voyage: 1809 m de dénivelé pour 84.5 km. Le Pantokrator est battu! Le tout en 4h51, soit 17.4 de moyenne.

Demain, on passe le col, puis on roule jusque Sparti, ou vers le sud, à voir.

Bonne nuit à plus de 1100 m!

Publicités
Cet article, publié dans Français, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Samedi 25 Décembre 2010: Noël-grimpette (Lilaiika > Kosmas)

  1. Clem dit :

    Joyeux Noël ! Cool ton spot de nuit de réveillon. Moins enneigé que le nôtre !

  2. V. et R. dit :

    Salut Rémi, moi et R. te souhaitons un joyeux Noël. Ici à St-Quentin au NB, nous avons à peine un pouce de neige au sol; ce n’est vraiment pas les hivers de mon enfance. Merci beaucoup pour la carte postale. Take care!

    • zboud dit :

      En effet un pouce semble bien peu, même si je n’ai jamais vécu de Noël néo-brunswickois!!
      Et ça me fait plaisir :)

  3. Pierrick dit :

    Joyeux Noël et bonne année.
    Je te contacte pour le prochain déménagement?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s