Dimanche 26 Décembre 2010: accident pluvieux (Kosmas > Lagkada)

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

Rassurez-vous (ou regrettez, au choix!), je ne suis pas impliqué! On va y revenir…

Je profite du fait que je campe sur un lieu public pour me lever un peu plus tard: ici, peu de risque de se faire virer. Remballage relax, puis je prends la route…on commence par terminer l’ascension entamée hier. Il reste une bonne centaine de mètres de dénivelé.

Une partie se fait à travers le village de Kosmas, qui me semble être un joli petit bled. L’altitude et la relative isolation lui donne un charme particulier, je trouve. Un endroit où retourner?

Une fois le col passé, j’entame la descente: une petite vingtaine de kilomètres pratiquement sans un coup de pédale! La route est parfois en mauvais état, et plutôt étroite: faut faire gaffe. Sauf dans les environs de Geraki, où j’ai droit à de belles lignes droites en pente douce…allez, on déboule entre les oliveraies qui s’étendent à perte de vue.

Pour arriver jusqu’au littoral, la route passe ensuite par quelques agréables montées-descentes, et continue le long de la côte. Ici, pas d’énormes rochers ni de grosses falaises: les montées sont relativement courtes. (Par rapport au littoral albanais, par exemple.)

Je finis par arriver à la petite ville touristique de Gytheio. Première impression: vu les tas de poubelles, ici, la grève des éboueurs bat son plein depuis un moment. Parce que oui, je ne vous en ai pas parlé parce que je ne connais pas bien le problème, mais apparemment, entre autres, les fonctionnaires grecs ne sont pas payés depuis un moment. Ça donne un peu une idée de comment c’est le bordel dans le pays!

(Autre truc honteux de la Grèce: l’église et l’état ne sont pas séparés, les moines sont payés par l’état. Je ne peux m’empêcher d’enrager en pensant que quand j’achète un truc, un pouillème de la TVA va dans le portefeuille d’un ecclésiastique. Et les athées, les juifs, les musulmans et autres, là dedans?! Bref.)

Je me trouve un réseau pour me connecter quelques minutes, puis vais me faire une petite pause-bouffe dans une sorte de parc, au pied d’une vieille tour. Oh et puis allez, j’enchaîne avec une petite sieste!

Comme hier, l’après-midi grimpe…mais dans une toute autre mesure: quelques bornes et centaines de mètres de dénivelé jusque Areopoli. Ville côtière…à 250 m d’altitude, c’est assez impressionnant.

Sur le chemin, LE fait marquant de la journée: je vois mon premier accident de la route sérieux du voyage. Je sais pas ce qui s’est passé, je suis arrivé quelques minutes/secondes après, alors que plusieurs personnes étaient déjà sur les lieux. Mais en gros une voiture était retournée, à cheval sur la voie de gauche et le bas-côté, et des gens tentaient de sortir ses occupants.

Mon guess: l’abruti en Porsche Cayenne GTS (Guignol Terriblement Superficiel?) qui collait un autre danger public, la paire m’ayant doublé quelques secondes plus tôt, a essayé de doubler, forçant la voiture d’en face à se manger le talus. Mais je spécule.

Bref, sentiments partagés après le passage sur les lieux. En vrac: « chauffards de merde, bien fait », « pauvres gens », « reposez en paix », « encore une victime de la politique de sécurité routière grecque clairement défaillante », « voilà ce qui arrive quand on conduit n’importe comment », « si mort il y a, j’espère que c’est de sa faute ». En tous cas, cette fois, je suppose que mes gesticulations « ralentis, abruti » destinées aux conducteurs que je croise après mon passage de l’accident ont été prises au sérieux!

Autre fait marquant autour de Areopoli: il pleut! Ça faisait longtemps…mais ça fait pas forcément plaisir pour autant. Allez, on fait péter les imperméables. (Ils collent un peu, d’ailleurs…pas très agréable!)

Heureusement, je me prends l’averse pendant la descente, et peux grimper la prochaine côte (quelques centaines de mètres de dénivelé, quand même!) sans crever de chaud sous des imperméables trempés. D’ailleurs, dans cette côte, je me fais doubler par un combi Volkswagen immatriculé en Allemagne, qui sent l’huile de friture. En haut, arrêté sur le côté, le conducteur me fait signe « wouhou, t’as gagné! »…je regrette un peu de ne pas m’être arrêté, ils avaient l’air cool, ces gens.

Quelques kilomètres plus loin, je commence à en avoir un peu marre. Il fait sombre même s’il n’est même pas encore 16h, le ciel est assez menaçant. Je me mets donc en quête d’un endroit abrité pour la nuit…mais ne trouve rien. Finalement, je me rabats donc sur une sympathique oliveraie en terrasses, avec vue sur la mer et le soleil couchant. Pas si pire! Bon, j’ai quand même galéré pas mal pour monter le vélo quelques terrasses au-dessus de la route…

Aujourd’hui, 20.2 km/h pendant 5h14, soit 106 km. Avec 1212 m de montée, quand même!

Demain, on atteint Kalamata, but de ce voyage grec…

Bonne soirée en terrasse!

Publicités
Cet article, publié dans Français, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Dimanche 26 Décembre 2010: accident pluvieux (Kosmas > Lagkada)

  1. nico dit :

    la photo du bateau échouéme rappelle le port d’Athènes, lors de mon voyage over there, en 88. ça ressemblait plus à un cimetière de bateaux qu’à un port, en fait…
    hé, au fait, t’as eu chaud, non ? lis moi ça (extrait du Monde.fr daté du 28/12) :

    Jusqu’à 40 cm de neige sont tombés dans le nord du Nouveau-Brunswick, tandis que certaines régions de la Nouvelle-Ecosse et de Terre-Neuve ont reçu près de 50 mm de pluie, avec des vents soufflant en rafale à 150 km/h, selon le Service météorologique du Canada. Dans le sud-est du Nouveau-Brunswick et sur une partie de l’Ile-du-Prince-Edouard, les précipitations, d’abord solides, sont devenues liquides avant de se rechanger en neige, transformant les routes en patinoires. Un automobiliste a perdu la vie dans une collision frontale à l’Ile-du-Prince-Edouard après avoir perdu la maîtrise de son véhicule.
    ;)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s