Mercredi 2 Février 2011: ambivalence corse (Propriano > Palombaggia)

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

Ah, la Corse, ce mythe, enfin! Ça fait plaisir de rouler ici, c’est joli (sentiment de la matinée) mais ce PUTAIN de vent de MERDE m’a pourri l’après-midi (humeur ravageuse d’après-midi).

Sachant que je dois attendre une heure assez tardive pour pouvoir acheter une carte du coin, je prends mon temps ce matin. Le chantier voisin est maintenant actif, j’entends les bip bip des engins qui reculent. Vers 9h, je roule direction Propriano.

Je m’arrête à la première maison de la presse venue. Deux petits vieux discutent devant. Ils tentent de deviner d’où je viens…l’un d’eux balance « Amiens » en premier. Voilà, c’est établi, j’ai une tronche de picard.

En regardant la carte fraîchement achetée, je jase avec un des deux papis, qui est en fait le vendeur. J’en profite pour lui demander si les cols que j’envisagerais peut-être de passer sont ouverts, ou s’il y a de la neige. Selon lui, ça roule!

On est donc a priori partis pour l’itinéraire suivant pour les prochains jours. D’abord, descendre en longeant la côte jusque Bonifacio, et remonter jusque Porto Vecchio. (Ça, c’est à peu près ce que j’ai fait aujourd’hui.) Après, retourner sur la côte ouest via quelques bons cols. Remonter ensuite la côte ouest jusqu’au bout du cap Corse, puis redescendre à Bastia.

Je me dirige donc vers le sud, en suivant la route nationale. Quelques petits cols sympathiques, quelques chauffards un peu moins sympathiques. Le tout sous un bien agréable soleil matinal. Quel plaisir de voir du ciel bleu!

En arrivant à Sartène, bime, mon pneu avant est dégonflé. Hop, on change de tube et c’est reparti! Ouah, je mange un raidillon bien violent…mais heureusement, la chaîne tient bon. Quelques photos de la jolie vallée, et un ravitaillement de soixante centimes de sans plomb 95…on the road again.

Le littoral sud, que je longe maintenant, est bien sympathique. La mer a une bien belle couleur, les rochers des formes harmonieuses. Bon, par contre, quelques passages de la route sont chiants, tout droits à travers le maquis, bof.

Je rigole en passant devant deux motards de la gendarmerie, en leur disant que désolé, c’est pas faute d’essayer d’aller trop vite…

J’arrive à Bonifacio vers 13h. Impressionnant! La haute ville, perchée sur son rocher fortifié, domine le port. Un petit tour au sein des fortifications, puis je redescends pour me nourrir, en baignant dans le soleil corse, devant la capitainerie.

Je tente ensuite de trouver un réseau sans fil pour me connecter au net…sans succès. Cette tâche me gonfle bien rapidement, donc tant pis pour vous, vous attendrez! :)

Jusqu’à maintenant, je passais plutôt une bonne journée, ensoleillée, tout ça, je roulais pas mal, bref, j’étais plutôt de bonne humeur.

Mais à partir de maintenant, j’ai le vent, fort, dans la face. Quasiment tout le temps, jusqu’à ce que je m’arrête. Les derniers jours, je l’avais plutôt bien encaissé. Mais là, je me tape la route chiante, toute droite, rien à voir, entre Bonifacio et Porto Vecchio. Le vent dans le dos, ça aurait été évidemment bien fun. Mais là ça me fait clairement chier! (Si vous me passez l’expression.)

Alors que je tente de quitter cette nationale le plus tôt possible, je me retrouve à faire un aller-retour dans un foutu cul-de-sac balnéaire, fermé en cette saison. Rhaaaa!

Finalement, quelques kilomètres plus tard, j’emprunte une boucle surlignée en vert. Complètement merdique:
-j’ai tourné, et j’ai encore le vent dans le nez,
-le surlignage vert, n’importe quoi: le littoral est pas top, infesté d’au moins 128365 villas sur les dix kilomètres de petite route.

J’arrive alors à la plage de Palombaggia, où je décide d’arrêter le massacre pour cet après-midi. Je m’installe plus ou moins à l’abri du vent sur une dune, après avoir passé Trekounet à travers un trou dans la clôture fermant la petite réserve naturelle locale.

Aujourd’hui, 105 km en 5h21, soit 19.5 de moyenne. Pointe à 68 et 1200 m de dénivelé!

Demain, on se mange de la montagne, direction Ajaccio.

Bonne soirée à la plage!

Publicités
Cet article, publié dans Français, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour Mercredi 2 Février 2011: ambivalence corse (Propriano > Palombaggia)

  1. bouderlique dit :

    Salut rémi.Est-ce que tu dois changer de chaine? Belles photos. Bonne route

  2. briffa claire dit :

    « soixante centimes de sans plomb 95 « : je savais bien qu’on ne pouvait pas rouler autant sans assistance pétrochimique.
    Scandale dans l’écolosport: Trekkounet est dopé,comme les autres !
    (après un passage en Italie,comme par hasard…)

  3. devillers rudy dit :

    slt tu remonte sur la picardie ensuite?bon courage ( a toi et trekounet)a +

  4. vargas dit :

    Erbalunga, Cap Corse, le 3/02

    Rémi, j’ai reçu ton message téléphonique Orange mais j’attendais mal et je n’ai retenu ton numéro de portable. J’ai cru comprendre que tu serais par chez nous dimanche ou lundi. Dimanche, pas de problème mais lundi, on travaille … alors il faudrait qu’on sache à quelle heure tu penses arriver.
    Bonne route !
    Voici mon portable: 06 86 92 98 34
    A bientôt !
    Christelle

    • zboud dit :

      Merci! Contrairement à ce que j’ai dit hier au tél, il y a une chance que j’arrive dimanche. Je vous tiens au courant!

  5. Serge d'Antibes, un frêrot Amaury dit :

    Salut Rémi,
    Je suis tes aventures européennes depuis que t’es passé par chez nous … ça fait ma petite lecture du soir …
    A priori, tu va bientôt repasser par ici : n’hésites pas à t’arrêter passer une nuit à la maison.
    profite de la Corse : les paysages y sont beaux et en plus ya personne en hiver.

    A +

    Sergio

    • zboud dit :

      Merci bien Serge, ça fait plaisir de te lire! En fait je vais débarquer à Toulon, a priori…c’est triste! Je te tiens au courant si jamais ça change!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s