Lundi 23 Mai 2011: Lahn vert (Fressenhof > Kirschhofen)

image

image

image

image

image

image

image

image

image

Encore une bien belle journée de beau temps, sans une goutte de pluie, comme avant-hier. Mais un peu moins chaud, et un peu plus plat! Désolé, j’ai pas pris masses de photos, je sais pas pourquoi.

J’ai supermal dormi. Probablement une de mes pires nuits de voyage. Je sais pas ce qui m’a piqué/mordu en Belgique l’autre jour, mais les sales bêtes ont fait du bon boulot. Ça me démange! Les boutons font de petites bosses sur mes gros muscles aux veines turgescentes. Résultats, je me réveille toutes les heures-quarante en rêvant que je me gratte (ou en me grattant?), je m’asperge d’AfterBite, un truc qui apaise, puis je me rendors. J’ai quand même eu un répit entre 2h40 et l’heure des oiseaux. Ça tombe bien, le tube d’AfterBite est vide.

Je suis quand même à-peu-près reposé au moment de prendre la route. Direction Koblenz, la grosse ville locale, à la confluence du Rhein, de la Mosel et du Lahn. Pas mal comme bled, à part les camions qui grillent la priorité aux cyclotouristes sur les rond-points. Je crois que je suis chaque jour plus proche d’investir dans une arbalète. Avec carreaux explosifs.

Petit tour dans le centre ville, puis mission: traverser le Rhein. Pas une mince affaire. Ah bah si, à l’aise, c’est fléché! Ah…bah non, c’est plus fléché, j’ai dû rater un truc. Voilà un pont, c’est peut-être celui-là? Hum, non, c’est autoroutier, pas de trottoir, pas d’accès. Bon. Je tourne en rond et finis par repartir du dernier panneau indiquant la bonne direction.

Cette fois, j’acccorde un peu moins d’attention à « sonner quinze mille fois la sonnette pour les petits vieux que je dépasse sur la piste cyclable », et un peu plus à « ouvrir les yeux pour chercher les minuscules flèches vertes de l’itinéraire cyclcable ». Oui, je suis multitâche, mais faut prioritiser.

Pas d’offense, hein, les vieux, vous êtes cool. Mais c’est fou, dans un quartier que j’ai traversé, j’ai dû voir dix canes/tricycles/déambulateurs pour une poussette.

Je finis par m’en sortir! J’ai dû perdre genre 10 km/30 minutes dans cette affaire. Bref, ça y est, j’ai traversé, me voilà sur le Lahntal-Radw. (Radweg?), piste qui longe le Lahn, cet affluent du Rhein (prononcer « rail’nh », au fait) qui va vers l’est. C’est plat!

Ce n’est peut-être pas le chemin le plus direct, puisqu’il longe tous les méandres de la rivière. Mais c’est vraiment agréable de rouler au bord de l’eau dans le fond de la vallée. La piste est parfois bien trop étroite, surtout quand il y a des marcheurs à dépasser, mais à part ça, ça roule.

Au gré des méandres, j’ai un peu de vent de dos, un peu de face. Je roule pas trop mal. D’ailleurs, tiens, on va faire un truc inédit, je crois: les stats en plein milieu d’un article. Ouai je sais, c’est osé, mais je suis un ouf. 22.2 de moyenne pendant 5h12, ça fait 115.4 km dans la journée.

Bon, elle est jolie cette piste, mais des fois, c’est un peu monotone quand même. Et puis on peut pas vraiment attaquer si on veut, avec tous les gens zigzaguant à 10 km/h, et autres marcheurs sourdingues. Je prends donc aussi la route  voisine de temps en temps.

À Nassau (ouai, j’ai fait un petit saut en Floride), je ravitaille en harengs, tomates, pain et bananes. Le tout chez Aldi. J’ai un peu honte, mais leur pain est franchement pas dégueu, et les harengs franchement bons.

Je déguste ces délicates denrées un peu plus loin, sur un banc public au bord de la route. Je me gêne pas pour enchaîner avec une petite sieste, le temps est au beau fixe, autant en profiter!

J’ai bien fait de prendre des forces, parce que quelques kilomètres plus loin m’attend une belle montée: la route et la piste cyclable quittent les berges du Lahn et prennent un peu d’altitude avant de redescendre vers Diez et Limburg.

Ça monte bien. La majorité de la côte est ombragée, mais j’en chie pas mal quand même. La fontaine du village au sommet, dont j’ai la flemme de chercher le nom, est bien appréciable pour rafraîchir mon corps en surchauffe.

Je descends ensuite la colline pour traverser l’agglomération de Diez-Limburg, qui m’a semblé assez antipathique. Je demande pas mon reste, et assez rapidement, via un raccourci (avec un petit passage à 13%, quand même, le raccourci…) m’ayant permis de court-circuiter quelques méandres du Lahn, je suis de retour au bord de la rivière.

Je décide de rouler encore quelques kilomètres, puis de m’arrêter avant d’approcher de la prochaine agglomération. Dans la vallée, la rivière cohabite maintenant avec la piste cyclable et la voie de chemin de fer. Il y a aussi une petite route de temps en temps, pour accéder aux petits villages disséminés ça et là. Pas de voiture, pas de moteur, quel bonheur!

Je ravitaille en eau dans un camping, mais ne m’installe évidemment pas là. Moi, un parasite? :)

Un peu plus loin, le chemin de fer est dans un tunnel, la rivière décrit un joli méandre, et une pâture est accessible, tout comme la forêt qui la borde. Me voilà donc bien installé, à l’ombre mais pas dans le noir. Vraiment un spot agréable, à l’écart de la piste cyclable. On entend un peu les trains entrer dans le tunnel, mais pas de gros inconvénient.

Ce soir, c’est pâtes-comté-saucisson.

Bonne soirée qui gratte!

Publicités
Cet article, publié dans Français, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Lundi 23 Mai 2011: Lahn vert (Fressenhof > Kirschhofen)

  1. GOUJON dit :

    C’est 16h pausse Rémi! bon alors une tite question pratique, tu fais comment pour manger? ta un réchau? désolée mais je me suis posée la question à plusieurs reprises. Et tu écris tes articles via quoi? ton tel? Merci pour les réponses à ces questions fortement intellectuelles :-)

  2. bouderlique dit :

    Salut Rémi. T’as emmené un extincteur au cas où:)? Bonne route!

  3. rudy dit :

    slt remi et tornado… belle photos comme tj mai qu est ce comme (velo ou tricycle;;;)
    sur la 5 emem photo ? bonne route a +

  4. Cath dit :

    Quel est cet engin original ? un tricycle pour famille (très) nombreuse ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s