Dimanche 29 Mai 2011: Pologne! (Freiimfelde > Maniszewo)

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

(Dans les oreilles: Renaud, « À Bobino ». Selon moi un de ses meilleurs live. Du temps où il savait chanter, et avec « Société, tu m’auras pas » en ouverture!)

Ça y est, me voilà en Pologne! Nouveau pays, nouvelle langue, nouvelle monnaie…on va y revenir.

Je suis réveillé par des gouttes de pluie qui tombent sur la tente. Rha, bon, fallait bien que ça arrive à un moment donné. Mais en fait, c’était le même genre de pluie que celui que j’ai eu il y a quelques jours: trois gouttes, et hop fini. Zut alors!

Ah oui, deux trucs que j’ai oublié de dire dans des posts précédents:
-hier soir, samedi soir (la fête, donc): pâtes-goulash en boîte. Probablement un de mes meilleurs repas sur la route.
-j’ai retrouvé mon bracelet de Dour! Il était dans un maillot chaud que j’avais mis quand j’étais fiévreux. Alleluia, donc.

On the road again! La 87, toujours. Droite et plate, encore. Avec le vent dans le dos, rien ne change. Vous devez vous faire bien chier, lol. Ou alors, c’est moi? Non, moi, ça va.

Bon, j’avoue qu’elle commence à être un peu monotone, quand même, cette foutue route. Alors, je chantonne. Mais, attention, bris de monotonie! En plein milieu de « L’auto-stoppeuse » de Renaud (avec refrain en yahourt, sauf « j’aurais préféré une vicieuse…voire allumeuse! ») (et non, je chante pas de Slipknot ou Hatebreed en roulant) (fin des parenthèses), je sens la guidoline du bout droit du guidon se défaire. Argh, non, elle a à peine 1000 km, elle peut pas me faire ça. Hop, un bout d’electrical tape, et ça roule. Tornado a maintenant un petit pansement rouge. (Ouai Papa, c’est moi qu’ai le chatterton rouge! :D)

Ouah, quelle péripétie, hein?! Vous avez des frissons, j’en suis sûr. C’est pas fini…quelques bornes plus loin, alors que la route était soi-disant barrée (mais qu’en fait ça passait, surtout un dimanche sans travailleurs), je suis distrait par un bruit sec genre « tac-tac-tac-tac-tac », assez fort. Mes réflexes d’ancien des forces spéciales reprennent le dessus et je vais me mettre à couvert derrière un muret, prêt à dégainer mon Desert Eagle et descendre le tireur qui me canarde.

Mais au lieu de Desert Eagle, c’est Canon Powershot A560 qu’il fallait dégainer, au lieu de descendre, fallait lever les yeux, et au lieu de canard, c’étaient des cigognes. Du haut de leur nid, elle claquaient du bec. Impressionnant!

Alors que je mitraille, un couple de cyclistes me rejoint, on observe vite fait les volatiles et se sépare. Quelques centaines de mètres plus loin, je les retrouve arrêtés. Le câble de frein arrière d’un de leurs vélos est cassé. Malheureusement, le câble de rechange que j’ai ne convient pas: pas la bonne tête…et la réparation de fortune « faire un noeud » ne va pas, pas assez de câble en rab. Bref, faudra se passer de frein arrière, donc achtung. On échange nos adresses, pas trop le temps pour jaser plus: il y a pour eux un train à prendre. C’était un plaisir quand même!

Je file jusque Beeskow, où je me fais une bonne pause bouffe-internet. Merci encore à tous pour vos messages et commentaires! Et encore plus merci au généreux donateur que je ne connais pas…

Aujourd’hui, c’est une carte de la Pologne que j’ai achetée. (Chez Shell, ouai, j’ai honte.) C’est une carte au 1/700000, qui couvre tout le pays. Tant pis pour les petites routes, y’en a marre de payer 8€ pour une carte qui me sert quelques jours. Remarque, peut-être les cartes sont pas chères en Pologne, on verra.

À la sortie de Müllrose, les fucking panneaux m’emmènent vers une route interdite aux vélos. Pas envie de faire demi-tour, je suis bon pour un détour de quelques bornes, un peu de vent de côté (ça fait d’ailleurs bizarre de ne plus l’avoir dans le dos!), et de belles turbines Vestas.

J’arrive finalement à Frankfurt (Oder), ville frontalière avec la Pologne. De l’autre côté du pont, un autre pays!

Petit tour en ville, recherche d’un endroit où acheter du Ritter Sport avant de quitter l’Allemagne. En ce dimanche, autant chercher une bactérie E.colique dans de l’eau de javel.

Allez, je passe le pont! Me voilà en Pologne. Hum, je me demandais si la Pologne était dans la zone €uro…eh bah non. Hop, je retire des Zlotych. Et j’achète du Ritter: ici, c’est ouvert.

Ouah, ça fait toujours bizarre un nouveau pays. Ça fait un peu peur. Pourtant, je parle pas beaucoup plus allemand que polonais. D’ailleurs, de mon oreille, pour l’instant, n’importe quelle phrase polonaise ressemble à ça: « sleschcchchchsschhfch ».

Ravitaillement en eau, et je prends la route, direction est-nord-est, comme d’hab. Les panneaux ont ici un fond jaune, comme si tout était en travaux, ahah. Les voitures doivent allumer leurs feux tout le temps, c’est pas mal pour les voir dans le rétro. La police est en kaki. (Ou alors, c’était leur tenue du dimanche, ou de forêt.) (Ou alors c’était une armée privée.)

Premières impressions routières: routes moins bonnes qu’en Allemagne. Des chauffards comme partout, des gens respectueux comme partout. En fait, mon pire dépassement polonais à date avait une plaque…allemande!

Un peu après 17h, je me cherche un endroit où camper: quand même 114.9 km, en 4h45, soit 24.1 de moyenne aujourd’hui. Après avoir traversé un hameau en me faisant courser par une meute de sales cabots exités, roulé sur un chemin sablonneux de merde, j’arrive dans une sorte de petite forêt. Mais c’est pas campable: il y a des gros sillons tracés pour la sylviculture.

C’est un plus loin que je trouve mon bonheur: une sorte de forêt clairsemée. Je suis au pied d’un gros arbre, proche d’une piste de sangliers (je crois)…et il y a un petit tertre fourmilier à 1 m de Hubba. :)

D’ailleurs, alors que je finis cet article, j’entends le même genre d’aboiement horrible que l’autre jour. De jour et quand ça résonne pas, c’est bien moins impressionnant! Probablement un cochon sauvage.

Bonne soirée polonaise!

Publicités
Cet article, publié dans Français, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Dimanche 29 Mai 2011: Pologne! (Freiimfelde > Maniszewo)

  1. mathieu bou dit :

    Ah j’aime bien le panneau de signalisation qui prévient que l’ont peut se crasher sur les arbres !!!

  2. Cath dit :

    J’espère juste que tes anciens profs d’allemand lisent ce blog ! Monsieur HM. par ex.
    et je rappelle, ou j’informe ceux qui l’ignorent, que tu as eu…si ma mémoire est encore un peu vaillante… 17/20 en allemand au bac ! Bon d’accord c’était il y a longtemps.

  3. bouderlique dit :

    Dobrijnie. Je crois que ça veut dire bonjour. Avec tous les malades d’origine polonaise qui habite en picardie et que j’ai soignés, j’aurais dû en apprendre plus.
    Peut-être que tu suis le trajet de l’ancêtre qui avait fait la campagne de russie! Est-ce que l’objectif est de passer par la Finlande pour rejoindre la Norvége? Bonne route et à bientôt.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s