Jeudi 2 Juin 2011: plate Pologne (Izydorek > Kaski)

image

image

image

image

image

image

image

image

(Dans les oreilles: Ozzfest Second Stage Live. La suite d’Ozzfest 2001!

Une sympathique journéel. Plate dans le sens où aujourd’hui, j’ai gravi à peine 100 m de dénivelé, pour 124.4 km en 4h51, soit 25.6 de moyenne. Le voilà, le plat pays! Brel, gros menteur, en fait t’es Polonais!

Il a plu pas mal cette nuit, il pleut encore un peu ce matin. Heureusement, c’est pas trop dérangeant: j’ai eu droit à du répit pour faire chauffer le thé et remballer. Une fois sur la route, il tombe quelques gouttes, mais ça mouille pas trop, je roule juste avec ma veste imper. Quel bonheur, de la fraîcheur! Bon, il fait un peu gris, mais c’est agréable quand même.

Ce matin, je me suis accordé un cycle de sommeil en plus…je commence donc à rouler vers 9h30. Je décide d’appuyer un peu sur les pédales pour atteindre Lowicz, à environ 75 km de là, pour ce midi.

La petite brise d’hier est toujours là, je suis donc un peu aidé. Je roule bon train, d’abord sur une route toute petite, puis sur la 703, route secondaire mais quand même pas mal passante. Y’a du gros cul dans la place.

Juste après Leczyca, ouah, apparemment, quelqu’un a contruit sa cathédrale au mauvais endroit. Y’a un tout petit bled qui a une église énorme, qui se voit dans la plaine comme un bouton bien mûr sur le nez de Miss France.

Allez je fais le petit détour pour voir le mastodonte d’un peu plus près…impressionnant. Des lycéens sont apparemment en sortie scolaire ici et me sourient. J’avoue, je suis bien plus impressionnant et intéressant que quelques vieilles pierres et un peu d’histoire. Salut, les jeunes!

La route est ici toute droite et bordée d’arbres. Monotone, mais pas désagréable…surtout quand on rencontre un fellow cyclotouriste! Bon, « nié mouvié po polski », et lui does not speak english. Pas grave, entre bikers, on se comprend. Il est parti du sud du pays, et remonte près de Gdansk, sur la côte baltique. Sympathique bonhomme, échange d’adresses et prise de photos. Bonne route, l’ami!

Un peu plus loin, je croise encore un chantier d’autoroute. Moins impressionnant que le premier, mais quand même. Vers la fin du chantier, un camion-tombereau plein de terre s’engage devant moi. J’ai horreur de ça, me faire griller la priorité! Alors pour la peine, j’ai fait la course.

Le mastodonte, chargé de tonnes de terre, peine à accélérer. Pour un coup, je me demande si j’ai pas un meilleur rapport poids/puissance. Dans son sillage et poussé un peu par le vent, je tiens sans problème l’accélération jusque 40 à l’heure…là ça commence à chauffer. 42, je suis toujours dans le sillage…je tiens bon…

Pfouaaaah, 44, le camion s’éloigne, je crache mes poumons et mes jambes commencent à piquer…je perds le sillage, la voiture de derrière me double, c’est fini, j’ai perdu. Enfin c’était rigolo quand même!

Après Chrustin-Koscienly, j’ai droit à 15 km de ligne droite avant d’arriver à Lowicz. Assez impressionnant, la plaine est ici pas mal dégagée, à une forêt près…et dans le fond, on voit les clochers de la ville! Le vent se fait de moins en moins ami, je mange une petite tablette de sucre offerte par mes randonneurs allemands de l’autre jour. Miom.

Je roule ainsi jusqu’à Lowicz, où je m’adonne aux habituels ravitaillement-bouffe-connexion. Tous les champs de choux traversés ce matin m’ont donné envie de chou-fleur, hop, dans les sacoches. J’achète aussi une can de bouffe non-identifiée qui finira ce soir dans les pâtes. Surprise!

Je me connecte depuis un petit magasin d’informatique. Supercool le mec, il m’a créé un réseau ouvert juste pour moi! Je passe des plombes à envoyer quelques mails Warmshowers et Couchsurfing, mais je me fais pas trop d’illusions, je vais probablement finir à l’auberge demain soir…ou camper dans un coin, comme d’hab.

Pfiou, j’en peux plus d’être devant l’écran, faut que je roule! Je quitte la ville en appuyant sur les pédales. Ça tombe bien, le vent n’est plus vraiment avec moi, faut faire un effort!

Je continue dans la plaine polonaise. La population semble relativement dense ici: pas de forêt ou de cultures à perte de vue, il y a des petits villages et des fermes de partout. Les petites routes que j’emprunte relient tout ce petit monde, et sont plutôt agréables, une fois les chauffards mis de côté.

Vers 16h30, je suis un peu tanné, et j’ai pas mal roulé…mais j’ai plus d’eau. Heureusement, en me trompant de chemin je tombe sur une station service qui, elle, en a. Hop, ravitaillement, et je vais camper.

Un peu la galère pour trouver un spot, comme je vous l’ai dit, c’est relativement dense. Mais finalement, après des tentatives infructueuses dans des marais et autres terrains vagues, je me trouve une pâture sympathique. Un peu proche de la route et des maisons, mais à peu près abritée des regards quand même.

Alors que je m’installe, deux gars arrivent et boivent un coup derrière un vieux bâtiment en bois qui est là. Bon, ils m’ont vu, alors je vais leur demander si je peux camper. Je comprends que y’a pas de problème. Le mec me demande ensuite direct si j’ai une clope…j’ai vachement une tronche de fumeur, dans mon ridicule kit de rouleur Cycles Régis, sponsorisé par Saputo et Lebeau. Remarque, vu l’état des gars, je comprends qu’ils fassent pas trop la différence. Mes premiers Polonais alcooliques, c’est émouvant.

Allez, c’est l’heure des pâtes-à-la-boîte-mystère.

Demain, Warszawa!

Bonne soirée-pâture.

Publicités
Cet article, publié dans Français, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Jeudi 2 Juin 2011: plate Pologne (Izydorek > Kaski)

  1. Cath eza compagniski hic dit :

    wah! la trace d’Hubba… Ce n’est pas un crop circle mais l’extra cycliste a bivouaqué là! C’est éphémère, les petites herbes devraient s’en remettre… Effectivement, c’est un peu picard côté Santerre c’te contrée…
    A propos des Christ joyeux, j’ai pu pensé que c’était une figure hilare de crucifié, si tu es chatouilleux des pieds, de bons clous bien placés, c’est le fou rire… C’est plutôt parce que JPII était polonais qu’il se réjouirait.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s