Samedi 18 Juin 2011: Suomi, ça rime avec pluie (Helsinki > Valkeakoski)

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

(Dans les oreilles: la compil « Frenchcore 2 ».)

Ouaaahh, la journée la plus longue depuis le 19 Mai, malgré des conditions pas top. 162.5 km en 7h16, soit 22.4 de moyenne.

Réveillé tôt en même temps que mon hôte, j’en profite et décolle assez vite. Après avoir harnaché Tornado, je remercie bien P., et le salue avant d’enfiler les imperméables et partir affronter l’agglomération d’Helsinki sous un peu de pluie. Ouai, il a plu toute la « nuit », enfin, pendant qu’on dormait. Et ça continue alors que je prends la route. Ça faisait longtemps! Il est un peu plus de 7h30.

Je crois que malgré l’étendue de l’agglomération, c’était une des sorties de ville la plus facile que j’ai jamais roulée. Super bien fléché, voie cyclable tout du long. En même temps, je roule le long d’une grosse route: encore heureux que ce soit facile à trouver!

Après une grosse demi-heure de ville, l’urbanisation se fait de moins en moins dense. On arrive dans la campagne finlandaise! Ça fait drôle, d’être arrivé par bateau dans un pays que je sais vaste. Allez Tornado, on fait le tour de l’île? Ah bah non, c’est pas une île en fait, et pour faire le tour, on n’a pas fini!

La route 130, sur laquelle je roulerai encore demain, est assez agréable. Ça monte et descend, des passages en forêt, d’autres plus dégagés, des bleds. Pas de monotonie, c’est cool. Mais bon, sous cette pluie, c’est pas non plus super-appréciable.

Je roule une cinquantaine de bornes après être sorti d’Helsinki avant d’avoir pas mal faim. J’ai plus rien à manger, et m’arrête donc pour un petit ravitaillement. Bordel, que tout est cher ici! 1€40 le kilo de bananes, j’en passe et des meilleures. J’achète donc les pires saloperies les moins chères, genre du fromage avec moins de goût que du cheddar Compliments®, du jambon avec des bulles dedans, des sardines à l’huile non-identifiée. Je scrute les prix au kilo…et m’en tire pour 25€. Bon, j’ai acheté plein de conneries aussi, genre un cake aux pépites de choc. C’est pour l’anniversaire de l’appel du 18 Juin. :D

Il est pas encore midi, je bouffe une banane et repars. Objectif Hämeenlinna, une trentaine de kilomètres plus loin. Après un bref répit m’ayant permis de respirer pendant quelques kilomètres sans imperméables, il se remet à pleuvoir.

Arrivé dans la petite ville, il ne pleut plus, mais je me cherche quand même un endroit couvert pour pique-niquer tranquille. Finalement, je sais pas trop ce que c’était, l’endroit où j’ai bouffé, mais c’était cool, j’étais abrité et avais une belle vue sur la grand-place. J’ai d’ailleurs eu droit à un petit spectacle pendant que je mangeais puis bricolais ma béquille. (Ouai, ma cale en bois, c’était de la merde, en fait.) Un camion charge une vieille ambulance Volvo qui était apparemment exposée là.

Repu, je reprends la route…et il ne pleut plus! J’ai même droit à un peu de soleil. Par ce beau temps, la route 130 est d’autant plus agréable.

D’ailleurs, plusieurs trucs me rappellent le Québec et les Maritimes. La peinture sur la route, par exemple: les lignes continues et pointillés « attention, bientôt t’as plus le droit de doubler » sont jaunes. Ça donne parfois des belles doubles lignes jaunes, comme en Amérique. Et aussi, les numéros des maisons, qui dépassent parfois 1000. En Nouvelle-Écosse, sur la Cabot Trail, me semble que j’avais vu un 42000 et des…

Quelques kilomètres avant Valkeakoski, la route traverse un lac. D’abord sur une digue, puis sur un joli petit pont suspendu. Il fait beau, le ciel se reflète dans l’eau, je lâche quelques jurons d’admiration, tout en sachant que niveau lacs, c’est que le début.

Dans Valkeakoski, je me plante et me perds. Alors que je regarde la carte en me demandant où est la putain de route, un couple de Finlandais m’aborde pour m’aider. Sympa! Ils parlent anglais, bien sûr. La quasi-totalité des gens à qui j’ai causé parlaient mieux anglais que moi! Ça fait plaisir.

Ils m’indiquent où est la bonne route…que je rejoins assez vite. Pfiou, 150 bornes depuis la sortie d’Helsinki, presque 18h, je commence à être tanné. Alors que je prends un petit chemin pour aller camper, il se met à pleuvoir…yahou. Hop, je plante Hubba en lisière d’une forêt, c’est un peu abrité…vite vite, toutes les affaires sous la toile. Le tout sous les assauts de l’armée de l’air finlandaise, c’est à dire des nuées de moustiques.

Ce soir, pâtes-fromage-plastique-jambon-à-bulles, en espérant que la pluie me laisse quelques minutes pour aller cuisiner.

Bonne soirée humide!

Publicités
Cet article, publié dans Français, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour Samedi 18 Juin 2011: Suomi, ça rime avec pluie (Helsinki > Valkeakoski)

  1. bouderlique dit :

    Merci pour la photo de l’ambulance qui doit être de la guerre 40/45

  2. rudy dit :

    slt belle photo et beau lac bon courage a toi et tornado sous la pluie (nous en picardie c est le meme …)
    et bonne route tchao…..

  3. Cath dit :

    Et comment vont tes genoux ?
    Si tu nous appelais un jour au téléphone, on aimerait bien t’entendre causer !

  4. Cath dit :

    Ces photos de ciel et reflets sont vraiment superbes, la lumière est resplendissante !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s