Dimanche 19 Juin 2011: E12 (Valkeakoski > Lemminkoski)

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

(Dans les oreilles: Blink 182, « The Mark, Tom and Travis Show ». Ah, le lycée, souvenirs, souvenirs…)

Une journée pas exceptionnelle, mais sèche. De la grosse route, en veux-tu, en voilà…fatigue nerveuse au programme. 24.9 km/h pendant 5h12, soit 129.8 km.

D’abord, petit épilogue d’hier. Il a plu toute la soirée. De la petite pluie fine à la vache qui pisse, j’ai eu droit à à peu près toutes les sortes de pluie. Si bien que j’ai pour la première fois fait la bouffe depuis l’intérieur de la tente. Réchaud juste devant l’entrée, corps dans la tente, bras qui sortent pour manipuler le tout.

Le truc, c’est que le préchauffage du réchaud est déjà un peu ardu quand il pleut fort et qu’on est bien installé juste à côté et que tout roule, alors quand on misère en voyant rien et en passant les bras sous la tente fermée, bonjour. Ajoutez à ça les briquets humides qui briquettent plus, et ça donne…un beau foirage. Enfin, j’ai fini par m’en sortir et enfin bouffer.

Je prends la route vers 9h30. Ouai, je me suis pris un petit cycle de sommeil en plus, c’est dimanche après tout…

Direction Tampere, une autre grosse ville finlandaise à environ 30 km de l’endroit où j’ai dormi. Les conditions sont bonnes, j’y arrive assez rapidement, malgré les foirages des pistes cyclables. Je vais finir par plus jamais les prendre…

Tampere est sympathique, il y a plusieurs barrages sur la rivière locale, de plus-ou-moins vieilles cheminées d’usines, c’est joli. Je misère à trouver une connexion gratuite. C’était finalement un peu merdique, désolé de n’avoir pas écrit/répondu à tous. Et encore merci de vos messages et commentaires!

Je reprends la route et veux mettre quelques kilomètres au compteur avant ce midi. C’est dimanche, les pistes cyclables, inévitables puisque la route est une voie rapide, sont pleines de gamins, poussettes et tout. La sonnette chauffe! J’ai parfois l’impression d’être un gros Peterbilt lancé à pleine vitesse dans une rue piétonne. Même les rouleurs full patch se trainent à 20 km/h. Bon j’avoue, j’ai aussi parfois fait mon « jerk » et grillé des feux piétons où y’avait personne. C’est que, aussi chargé, l’énergie cinétique est d’autant plus précieuse. Bref, dès que c’est possible, je prends la route des autos, bien moins dangereuse.

Me voilà donc sur la grosse E12. C’est plus ou moins le seul chemin à peu près direct pour aller vers Vaasa, la prochaine ville sur mon trajet. L’accotement n’est pas large, mangé par un énorme vibreur, et le trafic intense. La plupart des motoristes font un écart décent bien qu’insuffisant, mais quelques chauffards se font bien klaxonner.

Tiens, j’ai oublié un truc hier. Je me suis fait doubler par un abruti qui tirait une remorque, de superprès, alors que je franchissais un carrefour. Vous savez, ce genre de carrefour où il y a une voie pour tourner à droite. Le mec me double razibus, et se rabat pour tourner, en freinant, juste devant moi. Je le klaxonne en lui gueulant qu’alors lui, c’est vraiment un con. Le passager de la caisse ouvre alors sa porte, et me montre l’accotement. Il est drôle lui. Juste avant le carrefour, l’accotement était genre deux fois moins large que moi, avec une grosse barrière bien dangereuse. Bref. En voilà encore un qui devrait rouler à vélo plus souvent. « If you were riding, you’d be happy by now. »

Je m’arrête pour manger devant la petite église de Hämeenkyrö, perchée sur une jolie colline. Pêché de gourmandise devant le lieu de culte, j’adore. Ouai, ouai, je brûlerai en enfer, blah, blah. (Désolé Mamie pour le blasphème.)

Tiens, d’ailleurs. Sur les poteaux électriques, il y a parfois des trucs genre « Jésus vous aime, et tout ». Là où ça devient intéressant, c’est que sur l’une de ces affichettes, une croix retournée était taguée. C’est bon signe, on approche de la Scandinavie, lieu de naissance des meilleurs groupes de métal sataniste! Enfin à part ça, des abrutis, des colleurs d’affiches aux tagueurs…chacun son slip, bordel.

Après Hämeenkyrö, la route est surlignée en vert sur ma carte. La bonne blague: y’a presque rien qui change par rapport aux passages pas surlignés. Enfin, y’a quand même quelques endroits bien sympathiques, même s’il n’y a pas de quoi insulter le monde.

Cette route a des passages super-merdiques. Genre, la séparation des voies par une énorme barrière pour empêcher les gens de doubler. Le genre de truc qui bouffe de la largeur qui serait la bienvenue pour l’accotement, qui décapite le motard qui perd le contrôle, qui bousille l’auto qui fait un écart par mégarde…et qui empèche les motoristes de doubler proprement les cyclistes. Bref, stupide.

Ouah, j’arrête pas de râler aujourd’hui, ou quoi? Il est temps de conclure.

J’ai repéré sur la carte un petit lac desservi par une petite route. Après avoir fait le plein chez Shell, je roule donc jusque là-bas. Argh, c’est en gravel…mais en fait, c’est très praticable, donc ça va encore.

Finalement, je me trouve une sorte d’embarcadère privé plus ou moins abandonné. Vue sur le lac, sympa. À peine arrêté, l’armée de l’air passe à l’attaque, évidemment…mais j’ai la parade: pantalon et veste, citronnelle sur la tronche, installation rapide, préparation de tout ce qu’il faut pour la bouffe…et hop, dans la tente! Il ne peut plus rien nous arriver d’affreux maintenant…sauf quand on touche un peu trop longtemps la moustiquaire. Là, c’est la piqûre à coup sûr!

Hop, ce soir c’est riz au thon, ça fait longtemps.

Bonne soirée au lac!

Publicités
Cet article, publié dans Français, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Dimanche 19 Juin 2011: E12 (Valkeakoski > Lemminkoski)

  1. Cath dit :

    question températures, c’est vivable l’été en Finlande ? Je suppose que les nuits sont très courtes.
    Est-ce-que tu as d’autres points de chute, pour les jours à venir (warmshowers ou autres ?) à moins que tu
    ne préfères ta solitude sous la tente !

  2. bouderlique dit :

    La nouvelle béquille, elle va ou elle va pas?

  3. Pierrick dit :

    Merci pour la carte, tout se passe bien à Paris, à plus!
    (au fait bombardier?…)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s