Mercredi 22 Juin 2011: pluie finlandaise et économies (Risö > Vasankari)

image

image

image

image

image

image

image

(Dans les oreilles: Lofofora, « Peuh! ». Ça faisait un moment que je l’avais pas écouté, cet album…il est bon, pourtant!)

Il a plu toute la nuit. All-night-long. Et il pleut encore quand je me réveille. Comme à chaque fois dans ce cas, je me reprends un petit cycle de sommeil…mais à mon re-réveil, la pluie tombe toujours. Bon, bah allez, on affronte.

Remballage sous la flotte, j’adore. Prendre la route avec les imperméables, dans le vent et la pluie, je trippe. Mais quand même, en croisant des camping-cars, je me dis qu’ils doivent se dire « eh bah, j’aimerais pas être à sa place ». Bin, moi aussi, je me dis ça. Pas que je voudrais pas être à ma place, non, mais plutôt que j’échangerais pas ma selle trempée contre un fauteuil de papi, dans une caisse de trois tonnes, pompant 15 litres de gasoil pour cent bornes, roulant trop vite pour pouvoir sentir l’odeur du bois coupé et voir les petits escargots traverser la route.

Bref, à propos d’escargot, même si j’échangerais pas ma place, je suis pas motivé pour autant, je peine à pédaler et me traîne sous cette pluie finlandaise qui ne veut pas s’arrêter.

En arrivant à Kokkola, j’entre dans un gros magasin d’électronique pour demander si je peux pas squatter leur connexion. Ils veulent bien! Cool, merci bien. Je reste dans un coin du magasin un bon quart d’heure…et quand je ressors, il ne pleut plus! Alleluia! Enfin, il fait toujours super-gris, mais on va pas déjà commencer à se plaindre, hein.

Je continue sur la grosse route 8. Elle est pas super, cette route. L’accotement est pas large et bouffé par un vibreur. Il y a pas mal de trafic, c’est monotone, bref, j’ai connu plus agréable.

Alors que j’ai atteint Himanka, après un peu plus de 75 km au compteur, je me cherche un banc abrité du vent et d’une pluie éventuelle. Ah, tiens, il y a des bennes à ordures à côté du gros compacteur anti-clochards et pro-gaspillage du supermarché du coin. Je jette un coup d’oeil…

Dingdingdingdingdingding! $$$$$! Jackpot! C’est la poubelle magique. Il y a là une demi-douzaine de bananes, des brugnons, des carottes, des pâtes fraîches périmées du jour, un plat préparé aussi fraîchement périmé, une demi-douzaine d’oeufs, des tomates, une pomme, un ananas…

…Enfin, ça, c’est ce que j’ai eu le temps de ramasser avant que les employées qui étaient sorties pour fumer pendant que je m’affairais ne rentrent moucharder à leur patronne. « This is the store’s property, we can’t sell them, can’t give them away, blahblah ». Bref, j’ai vaguement essayé de parlementer, et me suis cassé avec les denrées ramassées, bien content de ma trouvaille. De toutes façons j’avais à peu près fait le tour.

Problème: comment trimballer six oeufs dans une boite de deux oeufs? (Non, ils sont pas pourris, ils viennent d’une boîte de douze qui en avait quelques-uns de pétés.) Solution: les faire cuire! Pendant que je mange des carottes gratuites, et des maquereaux et du pain payants, mon réchaud carbure et cuit les préci-oeufs.

L’ananas était petit et un peu mou, alors je me le suis enfilé en une fois. C’était bien bon. Bref, un vrai rayon de soleil de la journée, cette poubelle. Inutile de préciser que maintenant, faire les bennes des supermarchés va être un réflexe. Je le faisais de temps en temps avant, mais c’était infructueux jusqu’à présent.

Je roule toujours vers le nord, direction Oulu. L’après-midi est ponctué de petits arrêts, genre lubrification de ma belle chaîne Dura-Ace/XTR, plein d’essence (70 c€…pfiou! :D), ravitaillement en pain (y’en avait dans la poubelle, mais pas cuit…) et en eau.

Vers 17h, j’atteins le point que j’avais repéré sur la carte. Je pensais trouver là un spot venté, près de la mer…mais l’endroit est trusté par des chalets de gens. Finalement, je trouve un petit coin pas loin, mais c’est un royaume de moustiques. Bah, tant pis, ça sera mon loisir de ce soir, écraser ces saloperies.

Avant de monter la tente, je tente de la sécher…pas facile-facile. Donc il fait un peu humide dans Hubba ce soir. Mais bon, je suis à l’abri, j’ai 250 grammes de tagliatelles aux épinards pour souper, bref, ça roule.

Aujourd’hui, 115.6 km en 4h59, soit 22.9 de moyenne.

Demain, Oulu peut-être.

Bonne soirée-poubelle!

Publicités
Cet article, publié dans Français, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour Mercredi 22 Juin 2011: pluie finlandaise et économies (Risö > Vasankari)

  1. bouderlique dit :

    Question récup, T’es bien le fils à ton pére! N’attrape une deuxiéme gastro. Bonne route vers l’est.

  2. GOUJON dit :

    Putain c’est glauk ton histoire de poubelle! suis je superficielle? merde ! Bon merci pour ta cartounette elle m’a fait grand bien et c’est ce qu’il me fallait pour hier! Poutoux et bon courage! c’est quand que t’as fini au faite?

    • zboud dit :

      Mais non c’est pas glauque! Ce qu’il y a dans la poubelle était à vendre quelques heures avant!
      De rien, envoyer des cartes, c’est mon truc, lol.
      Je devrais rentrer en Août, à peu près…

  3. jmi dit :

    Ah, on les voit s’exprimer les gènes… bon félicitations, c’est sûr que c’est pas les vieux du camping car qui s’y seraient arrêté.

  4. Cath dit :

    Tel père…(compléter la proposition)…pour les poubelles…
    Quand-est-ce que tu nous mets des photos de maisons finlandaises typiques ?

    • zboud dit :

      Rhololo toi et tes maisons, lol! J’aime pas m’arrêter devant chez les gens et prendre en photo leur baraque, c’est un peu voyeur…

  5. Cath dit :

    Alors j’ai oui-dire que d’aucun ne comprenaient rien à certains de mes commentaires.
    Quand on sait que le père Boud’ squatte mon « poste de travail », ma connexion, et mon surnom, il est facile d’entrevoir que certains com’s ne sont pas de moi, mais de mon alter ego… Donc Fa, tout s’explique ! je vais de ce pas lui dire qu’il se choisisse un pseudo.Fboud, ce serait pas mal.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s