Vendredi 24 Juin 2011: Saint-Jean (Varjakka > Filpus)

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

(Dans les oreilles: Ultra Vomit, live à Goéland TV. On va t’apprendre…les bonnes manières!)

Une journée assez relax, si on met de côté la pluie (ouai, encore). 109 km en 4h53, soit 22.3 de moyenne. Plus quelques bornes de balade dans Oulu.

Il a encore plu cette nuit…mais ce matin, il fait juste gris. Remballage classique, sauf qu’en rentrant la tente sans son sac, celui-ci se déchire. Bah ***** alors! J’ai pas bourriné, pourtant, je comprends pas. Enfin ça va, je peux encore à peu près l’utiliser. Et tant que la tente elle-même est intacte…enfin, MSR, vos sacs, c’est de la *****! Ce soir, un peu de couture.

Ah, j’allais oublier. Cette « nuit » je me suis fait réveiller par un moustique. Oui, oui. J’ai malencontreusement posé la main contre la moustiquaire dans mon sommeil…et un vampire en a profité. La piqûre m’a réveillé! ********* de *****!

À propos de nuit, je ne me rappelle pas quand j’en ai vu pour la dernière fois. Ici elles durent moins de deux heures, en ce moment, genre de 0h30 à 2h15. Je ne me souviens pas non plus quand j’ai utilisé ma frontale pour la dernière fois…

Je prends la petite route cyclable jusqu’à Oulu. Tout est plutôt bien indiqué, c’est cool. La ville est à une vingtaine de kilomètres, j’y suis donc assez rapidement. Je squatte la connexion internet du macdo, et déambule dans le centre-ville, assez désert à cette heure ci. Zut alors, le bureau d’information touristique est fermé aujourd’hui et demain! La misère…en fait, apparemment, le 24 Juin est aussi férié ici. Voilà pourquoi plein de trucs sont fermés, et que la ville semble un peu morte!

Je continue sur la véloroute. Vue ma motivation dans cette maudite grisaille, ça vaut pas le coup que j’aille sur la grosse route, j’irais pas beaucoup plus vite. Et puis la voie cyclable ne fait pas trop de détours superflus, et est plutôt bien indiquée.

Quelques bornes après Oulu, il se met à bien pleuvoir. Ah, super, de la pluie, ça faisait longtemps que j’en voulais! …ou pas. Sous la pluie et sur la route cyclable, je croise un mec sur un vélo à bras. Total respect, pédaler avec les bras…

Ça a duré jusqu’à ce que j’arrive à Ii. Oui oui, vous avez bien lu, Ii. Le nom du bled, c’est Ii. Un « i », un autre « i », et voilà. Ils sont fous ces Finlandais.

Bref. À Ii, je tombe sur des poubelles magiques. Je récutaille (récupère/ravitaille) en fruits, pain, grassucreries, pâtes. Tornado est surchargé quand je me pose à l’abri d’un porche d’église pour manger. Il ne pleut plus, mais on sait jamais…

Je reprends la route. Cette fois, il n’y a plus de véloroute de feignasse, alors je me tape la grosse route 4, ou E8. Ah, elle me manquait!

Pas grand chose à signaler, si ce n’est un rond-point avec au centre une petite roue de turbine Kaplan. Une plaque française. Un panneau disant qu’on entre dans une zone à rennes. Ouah, je tripperais de voir un renne!

Je croise aussi un cyclotouriste. Vraiment pas un bon endroit pour se rencontrer…il marche à côté de son vélo. Je lui demande s’il a un problème, il dit que non, il aime juste marcher des fois. (Chacun son trip, mais comme dirait à peu de choses près un membre du forum Velocia, « je préfère rouler 100 km que marcher 10 pieds ». Marcher, c’est l’échec!) Il est hollandais, et est parti de Stockholm il y a trois semaines. (D’ailleurs, j’ai moi-même entamé ma sixième semaine de route.) On jase vite fait, mais on reste pas longtemps là, il y a du trafic, c’est un peu dangereux. Allez, have a safe trip, collègue.

Après une quarantaine de bornes de grosse route, je suis assez tanné. Le quota est atteint, j’ai repéré un endroit qui devrait être cool sur la carte, allez hop. Problème: j’ai plus beaucoup d’eau. Solution: faire péter le filtre à eau, pour un coup, que je le trimballe pour quelque chose.

Au bout de la petite route, je suis au bord de la mer/rivière (c’est l’embouchure). Il y a quelques tables de pique-nique, et même un endroit pour faire du feu. Allez, c’est cool.

L’endroit semble un peu fréquenté, mais tant pis…il y a un peu de vent, donc peu de moustiques. Il fait maintenant presque beau. La vue est plutôt cool. Ça ira pour cette nuit…manque plus que de la pluie! Ou pas.

Ce soir, repas à base de pain récupéré. Bouillon cube-pain, ça le fait, moi je dis. Avec banane, fraises et brugnons en dessert, et un bon gros beignet bien gras…miom.

Bonne soirée-embouchure!

Publicités
Cet article, publié dans Français, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Vendredi 24 Juin 2011: Saint-Jean (Varjakka > Filpus)

  1. bouderlique dit :

    Peux-tu mettre une photo du filtre à eau? Usage unique ou réutilisable? Bon week-end au sec si possible.

  2. Cath dit :

    Je vais encore faire ma râleuse, décris-nous un peu le pays, pas seulement la météo le menu et les moustiques ! allez quoi !

  3. Brançois Fouder dit :

    Vas-y transformer une Kaplan en éolienne au milieu d’un rond-point! ça va pas le faire! Ou en mixer à moustique…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s