Vendredi 1er Juillet 2011: happy Canada day (Fiskviken > Mattmar)

image

image

image

image

image

image

image

(Dans les oreilles: Massilia Sound System, « Massilia Fait tourner ». Le live de Massilia. Ouai, j’ai besoin de son ensoleillé…)

Non, le titre a pas rapport, Canada day, on s’en ****** un peu.

Une journée sauvée par une bien sympathique rencontre. 115 km en 5h06, soit 22.5 de moyenne.

Passé une nuit à me réveiller souvent, pour me gratter mes morsures de mouches noires/les arroser d’AfterBite. J’en ai plein le front, et aussi sur les jambes et les mains. C’est l’horreur, je préfère même les piqûres de moustiques.

Je déjeûne entouré d’eau, sur le gros rocher auquel on accède par le ponton, qui ne grince plus grâce à un petit bout de bois judicieusement placé. Vraiment un endroit sympathique.

Je prends la route 87. Pas grand chose à signaler, si ce n’est qu’il y a pour l’instant encore un peu de soleil, et que j’ai le vent contre moi…mais il est encore relativement faible. J’appuie un peu, et arrive à maintenir un petit 25 de moyenne sur les 50 premiers kilomètres. Et ce malgré l’impression d’être perpétuellement sur un faux-plat à 2%.

Plus je m’approche d’Östersund, la ville objectif de mi-journée, et plus il fait gris…et un peu frais, aussi. Si bien que pour descendre vers la ville, je revêts ma plus belle veste imperméable.

Pause internet à la bibliothèque. Tout merdouille, mais j’arrive tant bien que mal à uploader mes conneries et lire vos toujours-aussi-cool commentaires. (Allez Mam, boude pas, même tes méchants commentaires ils sont bien :D)

Je vais ensuite au bureau d’accueil touristique. Je veux demander à quelle fréquence roulent deux petits traversiers qui me permettraient de court-circuiter un bout de la grosse route E14, qui m’emmènera vers Trondheim à partir de demain. Et leur prix, aussi. Bilan: gratos, toutes les demi-heures…on a vu pire!

En sortant, la rencontre-rayon de soleil du jour! G. et T., deux Allemands venus rouler trois semaines en Suède pour leurs vacances, ont des vélos superbes, custom-made en titane, super bien équipés. On cause de voyage, de matériel, et tout et tout, pendant un bon moment. T. roule avec un grand plateau de 56 dents. Oui, oui, cinquante-six. (Pour info, le mien, c’est 48, et je le trouve parfois long.). Eux aussi ont des dynamos et rechargent leurs affaires en roulant. Bref, je vous passe les détails de tout ce qu’on a échangé, ça va vous gonfler. En tous cas, vraiment sympathiques comme gars…nice to meet you guys, comment this post and I’ll mail you the pictures we took!

Je vais me pauser dans un coin à peu près abrité pour déguster des sardines de poubelle, après un petit tour dans le centre ville. Par ce temps, la ville ne semble pas exceptionnelle.

Le vent se fait fort quand je reprends la route. Sur le Vallsundbron, pont de 1.5 km de long, je l’ai de côté, c’est assez violent…et vivifiant! Après ça, je l’aurai dans le nez tout l’après-midi, plus ou moins fort. Autant vous dire, ça plus la grisaille, cette deuxième moitié de journée m’a bien fait *****.

Enfin, c’était quand même sympathique de prendre les deux traversiers dont je vous avais causé. En attendant le premier, je change le tube de ma roue avant, qui perd environ 60 psi par jour, et que je devais donc regonfler chaque matin. Et en attendant le second, je répare la crevaison.

Je rejoins la route 321, qui me mène vers la E14. À Hallen, les poubelles sont toutes verrouillées, pas de robinet d’eau à la station service, et il se met à pleuvoir. En plus, c’est pas beau. Bled pourri!

Le vent dans le nez, maintenant couvert de mes imperméables, je lutte à travers les bois. Je déteste décidément les pluies de fin de journée. Bref, j’arrête de râler…tout ça pour vous dire que sur les 15 derniers kilomètres, j’ai hâte d’être peinard dans Hubba avec Massilia dans les oreilles.

Ah, la E14, ça y est! Je ravitaille en eau à l’aire de repos de Mattmar, puis me cherche un endroit où camper. Manque de bol, pas trouvé de grange de rêve. Celle au pied de laquelle je campe est pas terrible, le sol était couvert de chiures d’oiseau et super-irrégulier, si bien que j’ai préféré camper dehors. Ouai, maintenant je sais (à peu près…la dernière fois j’ai renversé) faire la bouffe depuis l’intérieur quand il pleut, donc ça va. Suffit de tout monter/déballer comme il faut avec les imper, puis se mettre dans la tente, et hop.

Demain, on mange de la grosse route sous la pluie. Après-demain aussi…et le soir, on dort à quelques dizaines de bornes de Trondheim, qui selon le panneau est à 214 km d’ici.

Bonne soirée pas dans la grange.

Publicités
Cet article, publié dans Français, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Vendredi 1er Juillet 2011: happy Canada day (Fiskviken > Mattmar)

  1. bouderlique dit :

    Retour sur le car blanc avec croix-rouge que tu avais photographié: ces dizaines de cars affrétés par la Croix-Rouge suédoise ont servi au transport de 25 000 déportés libérés ou extraits des camps de concentration en mai-juin 1945.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s