Samedi 2 Juillet 2011: il court, il court, le Scandinave (Mattmar > Tevedalen)

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

(Dans les oreilles: Tenacious D, album éponyme. This is the greatest and best song in the world…Tribute.)

Une belle journée malgré la grisaille. 118.3 km en 5h21, soit 22.1 de moyenne. Une rencontre, un abruti, des belles poubelles.

Hier soir j’ai terminé 100 Bullets, le comic que je lisais depuis que je suis parti de Picardie. La fin m’a déçu, mais je suis resté accroché jusque un peu tard…donc je prends la route tard aussi, genre 9h. Il fait supergris, mais pas de pluie.

À moi la grosse route! En fait, elle est pas si terrible, plus proche d’une route secondaire que de la mémorable E4.

Je m’arrête après 10 km pour lubrifier ma pauvre chaîne qui souffre le martyr, rincée après la pluie d’hier. Et je vois sur le parking de la station-service où je suis arrêté quelques mecs en habit fluo. Bah, des sportifs du dimanche, pense-je.

Mais en reprenant la route, je croise un tas de coureurs dans « mon » accotement…et ils portent des dossards! Tiens donc, il y a une course…plein de trafic superlent dans le sens contraire (le sens des coureurs, donc), et bien moins dans mon sens.

Je continue de croiser des athlètes et des tas d’autos roulant avec eux sur des kilomètres. Il y a aussi quelques petits stands de ravitaillement en eau…ça semble être quelque chose, cette course.

En repartant de Järpen, où je n’ai rien trouvé dans les poubelles, je rencontre un cyclotouriste, tout en continuant à croiser des coureurs. En fait, lui aussi fait partie de la course! Il est en support d’une équipe…et m’apprend qu’en fait la course va de Trondheim à Sundvall (il me semble, pas sûr), et dure quatre jours, par relais de 10 km, en équipe de douze. Impressionnant! Voilà pourquoi le peloton est si étiré…

D., lui, roulera ensuite jusque Gothenburg, dans le sud du pays. Il teste son vélo et son matos pour un futur voyage au Kenya en Octobre! On jase un peu, arrêtés au bord de la route. Sympa comme tout, une belle rencontre. Bonne route D., please comment this post so I get your adress. I’d like to follow your Kenyan adventures!

Je roule ensuite jusque Åre, où je m’arrête dans un gros hôtel pour me connecter. Malgré la taille et le « standing » du truc, la réceptionniste veut bien que je squatte et me file le mot de passe. Comme quoi y’a des gens cool partout…

…et des gros cons aussi, pas si loin: je suis à moitié dans une grosse benne d’une petite épicerie. J’ai sorti trois bananes et une cagette de brugnons de ladite benne lorsqu’arrive un mec, probablement le gérant. Il me dit d’un ton pas gentil que je peux pas les prendre, que ça peut être contaminé par du verre (LOL), que c’est pas permis. Je lui demande si c’est pas permis de ne pas gaspiller. Non, je dois tout remettre dans la benne. Je lui demande si je peux bouffer une banane, au moins. Non, il veut pas. Abruti. Je remets les denrées dans la benne, en soufflant comme un cancre. Bref, je me tire avec quand même les tomates, les prunes et le concombre que j’avais mis dans un sac.

Quelques kilomètres plus loin, je m’arrête pour manger sur une petite table de pique-nique, à Duved. Il fait un peu moins gris que ce matin, mais néanmoins pas super-chaud, je reprends la route assez rapidement. Objectif: la frontière avec la Norvège, à une petite soixantaine de kilomètres de là.

La route est assez agréable, malgré la grisaille. Alors que j’avais du gros vent dans la face ce matin, Éole est maintenant un peu plus discret. J’ai aussi droit à une vraie côte, annoncée à 10% sur 1.2 km, mais qui en était en fait bien loin. (Enfin, plus de 800 m de dénivelé dans la journée, quand même.)

Les montagnes environnantes ont toutes la tête dans les nuages. Marrant d’ailleurs, à Åre le téléphérique semblait disparaître dans la brume. En fin d’après-midi, j’ai quand même droit à un peu plus de clarté. Mais pas de ciel bleu, faut pas pousser non plus.

Je suis intrigué par le nombre de véhicules immatriculés en Norvège que je croe et qui me doublent. Alors, j’ai compté, sur une bonne grosse vingtaine de kilomètres, j’ai vu 41 plaques suédoises, pour 103 norvégiennes, 5 allemandes, 3 finlandaises et une autrichienne. J’en étais sûr, la Norvège est en train de conquérir secrètement la Suède.

Ah, à propos de plaques, ce matin j’ai été doublé par deux caravanes françaises…mais mon V de la main gauche n’a pas fonctionné, pas de jasette avec des francophones sur le bord de la route.

Un peu avant Storlien, je récutaille du pain et quelques trucs gras et sucrés. La benne avait un cadenas, mais quelqu’un avait scié le loquet, ahah! Merci, l’ami.

Je remplis mon outre dans la station service du petit bled, puis m’en vais vers la Norvège, à quelques kilomètres de là. J’ai droit à une bien jolie descente en passant la frontière, avec une grisaille un peu moins basse que d’habitude. Satisfait d’avoir changé de pays, je prends une petite route sur la gauche. Tiens, il y a deux drapeaux sur le côté de la route au carrefour, un panneau « parking », et un autre « camping ».

C’est parce qu’il y a un festival, là, cette fin de semaine! Un tout petit truc apparemment…presque personne dans le camping. Je demande à des gens si je peux camper là, pas de problème. Les mecs sont un peu chauds, ils fêtent les soixante ans de la femme d’un d’entre eux. Marrants, les Norvégiens bourrés! :)

L’endroit semble infesté de mouches noires…je monte la tente en ayant revêtu mes imperméables. En fait elles sont vraiment minuscules, je sais pas si c’en est vraiment, mais vues les nuées, j’ai pas envie de tester.

******, je suis en Norvège…

Bonne soirée festivalière!

Publicités
Cet article, publié dans Français, est tagué , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Samedi 2 Juillet 2011: il court, il court, le Scandinave (Mattmar > Tevedalen)

  1. Clem dit :

    c’est de la wurst à la fraise, ton espèce de truc à côté du beurre de peanut ? trouvé dans la poubelle aussi ?

  2. Mam dit :

    Tu as photographié des rennes ? waouh !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s