Dimanche 31 Juillet 2011: soleil, vent et touristes (Vejlby > Kokspang)

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

(Dans les oreilles: Les Cowboys Fringants, « Au Grand Théâtre de Québec ». Si c’est ça l’Québec moderne, moi j’mets mon drapeau en berrrrne!)

Encore une journée danoise sèche et aérée…cette fois, j’ai eu le vent dans le dos, youhou!

Je prends la route vers 8h30. Pour l’instant, il fait un peu gris, et il y a peu de vent. Eh bin, que ce blog est monotone, j’ai écrit ça hier déjà. On va plutôt parler que de trucs qui sont pas comme les jours précédents.

Le plus important: le vent dans le dos! Avancer bon train sans effort, quel pied…enfin, des fois, je me dis aussi que c’est un peu de la triche. Ouai, je suis un peu maso. Bref, 132.3 km en 5h04, soit 26.1 de moyenne.

J’ai vu pas mal de dunes aujourd’hui. Faut dire que j’ai longé la mer la majeure partie de la journée. Dans ces dunes, maintes vieilles fermes aux toits de chaume ont été converties en maisons de vacances. Ah, la mort des terroirs au profit de la grande distribution, aussi grande que gaspilleuse…

Pourtant, il y a plein de vaches. De vaches-bétail, je veux dire.

Parce qu’il y a encore plus de ces autres vaches, celles qui se déplacent dans de grosses boîtes qui puent. Des vaches venues d’Allemagne, la plupart du temps, et qui utilisent rarement leurs muscles, à part quelques spécimens parvenant à tenir sur un vélo.

Bon, j’ai rien à dire, moi aussi je suis un touriste, pour le coup. Sauf que je vais pas m’entasser dans ces campings de bord de route surpeuplés. Comment on peut vouloir passer du temps dans un endroit pareil? J’aimerais qu’on m’explique.

Je ramasse une pastèque encore fraîche juste après ma pause internet du jour. Ah, d’ailleurs, cette fois je ne me suis pas fait virer, malgré le va-et-vient des employés. Bref. Trimballer une pastèque, oublie ça…je me mange/bois une bonne partie du précieux fruit au milieu du petit bled envahi de vaches.

Je roule encore une petite quinzaine de bornes jusque Hvide Sande. Alors que je contemple les chalutiers, un dude me dit de regarder là, en montrant un petit cétacé qui replonge après avoir respiré en plein milieu du port. Trop fort!

Ce matin, alors que la route était toute droite et que le vent se levait, je remarque les bornes kilométriques, tous les 100 m. Ah, l’endroit idéal pour bourrer. Je décide de tenter de maintenir le 40 sur 1 km…hop, on appuie, wouhouh. J’y parviens, mais c’est pas si facile, je suis bien essouflé au bout du kilomètre. Un kilomètre plus relax, et je remets ça. Et ouai, j’ai fait des intervalles, pour la première fois de ma vie. Sur trois kilomètres, certes, mais quand même. Je vais finir par devenir sportif, abattez-moi!

Hum, quelles sont les autres originalités de cette journée…un employé qui avait fini sa journée a été complice de mon dumpster-diving. Un autre est venu m’emmerder, mais j’avais fini. Aujourd’hui: briques de jus de pomme, jus d’orange et fraise frais (miam), amandes, graines de tournesol, corn flakes, vache qui rit trempette, raisin, melon, etc.

Ah, j’ai vu une jolie petite éolienne aussi, une tripale sous le vent, vraiment cool. Me semble que c’était une Proven, mais pas sûr.

Ce soir, j’ai atterri, je pense, sur un ancien site d’enfouissement. Ça pue pas, la carrière voisine a un super petit lac, le soleil et le vent balayent ma petite tente, c’est cool.

Que c’est passionnant! Allez, Abendbrod.

Bonne soirée presque sans nuage!

Publicités
Cet article, publié dans Français, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour Dimanche 31 Juillet 2011: soleil, vent et touristes (Vejlby > Kokspang)

  1. bouderlique dit :

    Tu vas finir par t’engraisser en dégraissant les poubelles! Tu dois apprécier de rouler et de dormir au sec!

  2. Pap dit :

    Des cyclos avec un sous-bassophone (ou hélicon ou pon pon pon!)sur le dos, y en a pas des légions, vu l’encombrement de l’instrument… Un coup de ton klaxon dans l’embouchure, ça donnerait quoi?
    Le chaume des toitures, seigle ou roseau? Chauffage à la bouse séchée? Des km au menu tous les jours mais tu les accommodes différemment en plus du décor et du vent changeants, ç’est une bonne idée tant que les guiboles assurent… Il roule trop bien ce vélo, les aléas mécaniques me manqueraient… Un feu de dynamo de moyeu…Improbable…
    Aux autres thèmes de l’enquête conjointe au voyage, le contenu des containers des boutiques, les éoliennes et les traversiers… Quels catalogues!

  3. Juan Altitude dit :

    Excellente chanson! http://www.youtube.com/watch?v=cHMe_JHvedE

    Aussi, moi non plus je ne comprends pas l’idée de se tasser comme des sardines pour ses vacances, surtout si c’est « en camping ».

  4. Cyrille dit :

    Coucou, hier j’ai croisé une horde de cyclotouristes (pas chargés) (une bonne trentaine) accompagné par un fourgon où est écrit: « ce qu’on voit est exceptionnel » (convoi exceptionnel pour ceux qui n’ont pas encore les neurones en place)
    Démarche différente de la tienne (s’entasser à vélo c’est pas mieux que s’entasser au camping?!)
    mais je pense que tu peux être ok avec leur phrase de ralliement.
    Bizzz

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s