Jeudi 11 Août 2011: bière et tempête de sable (Rodkanje > Terneuzen)

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

(Dans les oreilles: Metallica, « Death Magnetic ». That was just your liiiife!)

Une journée intense…le vent n’a pas molli depuis hier. La preuve en stats: 100 km en 5h15, soit 19 de moyenne.

Je quitte mon endroit bien visible vers 8h. Je commence à être léger: je n’ai rien ramassé depuis un moment, c’est vache maigre, la Hollande. Les stocks de biscuits diminuent. Il me reste un seul pain. (On dirait un naufragé qui cause! :D)

Vent dans le nez dès le matin, c’est vivifiant. Il est relativement gentil pour l’instant, je peux dépasser les 18 km/h sans trop de grosse lutte. Mais il va rapidement devenir dérangeant. Quelle idée de passer par ces îles, à contrevent!

Le pire, c’est sur les grosses digues côtières. Je sais pas quel est le c** qui a décidé de mettre la piste cyclable juste en crète, là où il y a le plus de vent, alors que les grosses routes sont un peu plus abritées. Mais ce jour là, il aurait mieux fait de rester couché.

Les digues en question passent entre/sur des dunes. Et par ce vent, les dunes…ça fait par endroits des mini-tempêtes de sable. Les petits grains me fouettent le visage et les jambes, et vont se loger sur ma transmission.

Je misère vraiment, sur ces digues. Pourtant, le vent n’est même pas de pleine face. Heureusement, parce que même s’il est de trois quarts, je plafonne à peine à 15 km/h.

Ah, mes sauveurs! Je suis rattrapé par deux rouleurs…hop, je reste dans leurs roues. À eux d’en chier, et à moi d’être un peu plus peinard! Cette fois, pas de jasette, on se contente de rouler. Ça me va aussi. Quand ils tournent, je les remercie d’un « thanks for the ride! » et d’un petit signe.

J’accroche ensuite un papi-rouleur qui était dans un premier temps dans ma roue, mais qui est passé devant lors d’un instant « putain, c’est par où, là?! » à une intersection.

Hop, me voilà à Middelburg un peu après 13h. J’évite le centre piétonnier, qui grouille de bipèdes, et me trouve un banc public pour pique-niquer. Pfff, pas de fruits, la misère!

Je tombe ensuite sur une poubelle décente, enfin! Deux conserves de thon et saumon, des Smacks, des œufs, et, cerise sur le gateau…de la bière fraîche! Wouhouuu! Un six-pack de Grolsch tout juste sorti du frigo, y’en a juste une qui a perdu un peu du précieux liquide. Ah, trop cool, une bière pendant que je fouille les bennes, sous les yeux des automobilistes arrêtés au feu voisin. Trop fort d’ailleurs, une nana me regarde d’un air « mais qu’est ce qu’y branle dans la poubelle lui » (j’étais vraiment dedans). Je brandis ma bière, genre « à ta santé! », en me marrant. Elle détourne le regard un peu dégoutée, mais en rigolant un peu aussi. Bref, bien trippé. Je reprends la route un peu pompette, mais en état, vous inquié-hic-été-burp-po. :D

Direction le petit traversier qui me ramènera sur le continent, quelques kilomètres plus loin. Quelques kilomètres vachement urbains, le long de la grosse route…bof. Par contre, l’arsenal et la petite ville d’où part le bateau, Vlissingen, semblent plutôt sympathiques.

Hop, le traversier! D’habitude je suis le mec à vélo du traversier, là on est plutôt nombreux…en même temps, il ne prend pas d’autos.

Des gens se moquent du trou au cul de mon cuissard. Quelques coups d’Opinel bien placés, et ils font moins les malins.

Bon, il commence à se faire tard et j’ai plus envie de me battre. Je longe donc la côte, plus ou moins dans le sens du vent. Je me trouve enfin du pain et quelques fruits dans la poubelle de la supérette d’un petit bled. Y’a même des croissants. Yeeha!

Quelques kilomètres un peu plus loin, je tombe sur une forêt assez accueillante. Bon, c’est proche d’un complexe pétrochimique/centrale thermique/centrale nucléaire…si ça tombe, cette forêt est un cache-misère pour un gros tas de déchets toxiques. Enfin, les lapins n’avaient qu’une seule tête, alors pour une nuit, ça devrait aller.

Demain, route vers Bruxelles, ou Boeschepe, ou Lille, je sais pas.

Bonne soirée toxique!

Publicités
Cet article, publié dans Français, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

12 commentaires pour Jeudi 11 Août 2011: bière et tempête de sable (Rodkanje > Terneuzen)

  1. bouderlique dit :

    Merci pour toute ces photos et ton article bien marrant. Tu ne passes pas par Brugges, une belle ville. On a aussi du vent ici.

  2. Katreen de Fontaine dit :

    Hi Rémi,
    Nous te « suivons » tjrs et c’est un plaisir de te lire et d’admirer les belles photos ..Le coup de la bière à la santé de la « madame »,c’est trop top;)Bonne continuation pour la suite de tes aventures.Amitiés de Cath ,YV & cats

  3. fa dit :

    Pas mal le petit village avec les voiliers au milieu…!!!
    Bravo pour ton parcours du combattant pour trouver de quoi te nourrir, c’est quand même une bonne opportunité à saisir et une bonne démonstration de l’absurdité de la situation occidentale !
    sans parler de la famine en Somalie….

  4. Pap dit :

    Les bennes gastronomiques, boissons comprises, rares mais appréciées… C’est parce qu’ils savaient pas où la mettre qu’ils les ont mises en haut et ça ferait au moins une voie sèche si la mer monte trop haut ou s’ils noient les polders, et de là-haut quelques bouts de siècles les contemplent… Une digue, c’est comme une pyramide vachement linéaire, vachement hollandaise quoi! Le kite-bike, sur un trike peut-être, mais sur 2 roues, c’est à mettre au point… Dommage, toute cette énergie mal orientée…

  5. juanaltitude dit :

    As-tu la version Guitar Hero de Death Magnetic? Beaucoup mieux masterizée que la version CD.

  6. Mam dit :

    Ha ha j’ai bien ri ! Méfie-toi quand même de la maréchaussée, quand t’es un peu pompette à vélo…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s