Behind the scenes

Petits curieux que vous êtes, vous vous êtes sûrement demandés comment j’ai pu écrire tous ces magnifiques articles, et les orner des photos les plus belles du monde, alors que je vivais sur mon vélo. Alors, voilà quelques éléments de réponse!

D’abord, sur quoi j’écrivais? Archos 5 Internet Tablet, qui est, comme son nom l’indique, une tablette. Pas de clavier, mais un truc supercompact qui fait presque tout. Sur la photo, j’ai le doigt posé sur l’écran…voyez bien que c’est pas gros (10.5 cm sur 6.5…). Donc c’est bien merdique pour taper, mais on s’y fait.

95 % du temps, je calais l’appareil sur mon duvet pas déplié, lui-même coincé entre mes jambes alors que j’étais assis dans ma tente, pour rédiger le moins inconfortablement possible.

Mais comment faisais-je pour alimenter la machine en électricité? Sur la première partie du voyage, au Québec et dans les Maritimes, en Italie et en Grèce, je me débrouillais pour trouver de l’électricité à droite à gauche, et charger une grosse batterie dans la journée. Le soir venue, cette batterie crachait ses petits watts dans la tablette.

Ça, c’était bien merdique: j’étais toujours en stress « ah, me faut de l’électricité, machin ». Chiant. Alors, avant de repartir vers la Norvège, j’ai investi dans deux équipements super: une dynamo, qui produit de l’électricité lorsque ma roue avant tourne, et une batterie tampon, qui se charge grâce au courant produit par la dynamo. Cette batterie, qui ressemble un peu à un godemichet, peut le soir venu se décharger via des ports USB, comme le montrent les photos.

On peut voir le dispositif dynamo-batterie sur les photos suivantes…

D’abord, la dynamo: Schmidt Original Nabendynamo (j’ai l’ancien modèle).

Et la batterie, Dynalader Modular, branchée à la dynamo:

Le soir, dans la tente, ça donnait donc ça, le parquet en moins:

Ah, mais j’oubliais! Avant toute écriture, je commençais par trier les photos du jour. En gros, je passais, selon le nombre de photos prises, quelques minutes à regarder tous les clichés, supprimer les ratés et les doublons.

Ensuite, je transférais les photos sur la tablette. « Mais comment?! », vous demandez-vous. Eh bien, grâce à un petit accessoire appelé le Battery Dock, qui est à la fois une batterie annexe pour la tablette, et un terminal USB, qui permet de lire les clés USB. Couplez à ça un petit lecteur de cartes mémoire, et hop, le tour est joué!

En images, la carte mémoire et son lecteur:

Et le tout branché sur la tablette:

Une fois les photos transférées, il fallait mettre à jour la librairie multimédia de la tablette (merdique, l’application WordPress Android n’accepte pas les fichiers JPG, mais seulement les images de la galerie Android. Bref.). Ensuite, comme la galerie Android est merdique et mélange toutes les photos du jour, il fallait retrouver ceux que je voulais publier. Alors je vous dis pas, les jours à 200 photos, comme c’était chiant!

En tout, écrire un article me prenait environ 1h30 en moyenne, au minimum 1h, au maximum 2h30, selon les bugs, l’envie, le temps disponible.

Parce que oui, elle bug pas mal, cette foutue tablette. Alors il a fallu que je prenne l’habitude de sauvegarder mes articles fréquemment, sous peine d’avoir fortement envie de fracasser le putain d’appareil à coups d’antivol en U.

Quand je campais, je ne pouvais pas me connecter directement à internet depuis ma tente: tous mes articles étaient envoyés le lendemain, lorsque je trouvais un réseau wi-fi auquel me connecter pour uploader le tout.

Dans mon rituel du soir, il y avait aussi le report des stats dans un gros fichier tableur, mais ça c’était en général assez rapide.

Oui, tout ça pourrait probablement être plus simple avec un autre appareil, mais c’est la solution qui me semblait la meilleure quand je l’ai choisie. Et puis, ça a pas trop mal marché, je pense. À vous d’en juger…

Allez, j’espère que ça vous convient, comme explications!

Publicités
Cet article, publié dans Français, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour Behind the scenes

  1. juanaltitude dit :

    Ben, moi je trouve que tu as fait un sacré bon boulot, peu importe tes outils. Et à voir tes outils, je crois que tu as une patience de moine.

    Ce n’est pas permissible de ne pas accepter des fichiers jpg.

    • zboud dit :

      Merci! En effet, il fallait être patient.
      Et je me suis mal exprimé…les fichiers jpg sont acceptés, mais pas directement par l’appli: il faut obligatoirement passer par la galerie Android, et ça, c’est merdique!

  2. Katreen de Fontaine dit :

    WOW!!!Avec les photos on se rend mieux compte!!
    Congrats!!

  3. Katreen de Fontaine dit :

    Je rajouterai: c’est INGENIEUX;)

  4. Mam dit :

    Tout ça nous convient tout à fait . C’est vrai que cela t’a demandé
    une rigueur et une autodiscipline de tous les jours, sans relâche, et là, chapeau !

  5. je viens de trouver ton blog et l’idée de la dynamo/recharge est sympa !!! c’est vrai que c’est pénible de toujours chercher une prise de courant pour alimenter mon pc portable (samsung N140) !!!
    bon, il ne me reste plus qu’à comprendre comment installer ce truc !!!

    • zboud dit :

      Merci du commentaire! En fouillant un peu sur le net, tu devrais trouver quelques journaux de gens qui ont chargé des PC avec leur dynamo, le dispositif est légèrement différent, je crois.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s